Le cours de la vie [CRITIQUE CINÉMA] – Le ciné en classe

Une scénariste est invitée par son amour de jeunesse à venir donner un cours dans son école de cinéma.

Élise Lenaerts
 Le cinéma, c’est toute la vie de Noémie (Agnès Jaoui).
Le cinéma, c’est toute la vie de Noémie (Agnès Jaoui). ©-Tabotabo films et Sombrero films

Comédie dramatique de Frédéric Sojcher. Avec Agnès Jaoui et Jonathan Zaccaï. Durée: 1 h 30.

Ce que ça raconte

Invitée pour donner un cours dans une école de cinéma, Noémie, scénariste, retrouve Vincent, son amour de jeunesse. Il est désormais le directeur de ladite école. Lors des pauses, entre les leçons sur le scénario, la créativité et le 7e art, les anciens amants rattrapent le temps perdu et renouent avec leur passé.

Ce qu’on en pense

Le Belge Frédéric Sojcher nous immerge comme des élèves dans une salle de classe pour nous donner une leçon sur le cinéma. À travers les discussions de ces deux ex-amoureux, il nous parle des liens entre la vie personnelle et l’écriture, du temps qui passe, des actes manqués et des regrets. C’est beau, doux et empreint de nostalgie. Mais ça manque un peu de piment.

La scène qui tache

Les longues scènes dans l’auditoire. Suivre un cours, ce n’est pas très marrant quand on est étudiant, ça l’est d’autant moins quand on est spectateur de cinéma. À moins d’être un cinéphile pur et dur qui aime disserter sur la fabrication des films.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...