Guillerme Del Toro’s Pinocchio [CRITIQUE] - Un pantin de caractère

Ce que ça raconte

Élise Lenaerts
 Guillermo del Toro façonne un Pinocchio personnel.
Guillermo del Toro façonne un Pinocchio personnel. ©Netflix

Dévasté après la mort de son fils, Carlo, le sculpteur sur bois Geppetto façonne un pantin dans un morceau de pin. La nuit suivante, la marionnette prend vie grâce à une fée. Maintenant qu’il peut se mouvoir comme un vrai petit garçon Pinocchio ne rêve que de découvrir le monde. Hélas, il va vite être confronté à tout ce qu’il a de plus sombre, ce monde.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.