«Il n’y a pas de diable, juste des êtres humains»

« Las Bestias », en salles depuis ce mercredi, s’immisce dans un conflit de voisinage, à la manière d’un thriller.

Élise Lenaerts
 Un couple de Français expatrié se met à dos ses voisins, avec des conséquences tragiques.
Un couple de Français expatrié se met à dos ses voisins, avec des conséquences tragiques. ©Lucia Faraig

Un troupeau de chevaux tourne autour d’une poignée d’hommes, au ralenti. Un bras attrape la crinière d’un des animaux pour l’immobiliser, dans une lutte chorégraphiée. Cette première image, bestiale, préfigure les événements deLas Bestias, un thriller espagnol où règne une tension croissante. Derrière la caméra, le réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen ( Madre,El Reino), qui filme un conflit entre voisins allant bien au-delà de la haie mal coupée.