Jurassic World: le monde d’après [CRITIQUE] - Le lifting raté des dinosaures

Le troisième volet de la nouvelle mouture s’éloigne encore un peu plus de l’esprit de l’original. Aïe, ça pique. Les yeux, surtout.

Élise Lenaerts
 On ne sait plus quoi inventer en matière de dino pour provoquer des sensations.
On ne sait plus quoi inventer en matière de dino pour provoquer des sensations. ©Copyright 2021 Universal Studios and Storyteller Distribution LCC. All Rights Reserved. 

Les grosses bêtes à écailles sont de retour dans nos salles. Ça fait trente ans que l’excentrique milliardaire John Hammond a ressuscité les lézards géants. Plus le temps passe et plus l’humanité se dit que les dinosaures auraient mieux fait de rester une espèce éteinte. C’est un peu pareil pour les films. Plus on avance dans la nouvelle saga, plus on souhaite qu’elle n’ait jamais existé.