Garance Marillier, le jeu au corps

Révélée par «Grave», la jeune comédienne Garance Marillier aime se transformerpar des choix de films qui la mènent souvent dans nos contrées.

Elli MASTOROU

On la rencontre en plein festival de Berlin, fin février. Démarche frêle mais regard assuré, Garance Marillier y défend Pompéi, un drame belge où elle donne la réplique à Vincent Rottiers. Née à Paris il y a 22 ans, la Belgique, elle connaît: en 2017, elle tenait le premier rôle dans Grave de Julia Ducournau, un film d'horreur tourné au Sart-Tilman (Université de Liège) qui lui a valu une nomination au César du meilleur espoir. Sélectionné à Cannes, le film est ensuite devenu un succès mondial – même M. Night Shyamalan, Monsieur Sixième Sens, avait twitté son admiration.