Avec Michel Legrand le bonheur était dans la mélodie

Cinéma, jazz, musique symphonique et même opéra. Michel Legrand était avant tout le roi de la mélodie.

Marie-françoise Gihousse

Peut-on dire qu'Arte a eu le nez fin, le 25 décembre dernier? La chaîne franco-allemande consacrait alors sa soirée au compositeur français Michel Legrand. Les incontournables Demoiselles de Rochefort avaient été suivies d'un documentaire retraçant, en compagnie du compositeur lui-même, les grandes lignes de sa vie et son amour inconditionnel pour la musique quelle qu'elle soit. L'homme y apparaissait amaigri, manquant de souffle mais en même temps apaisé et heureux du chemin parcouru.