Provost, le cinéaste des femmes

Dans «Sage femme», Martin Provost réunit les deux Catherinedu cinéma français pour parler du début et de la fin de la vie.

Élise LENAERTS

Martin Provost entretient depuis toujours une relation particulière avec les femmes. Dès son deuxième long-métrage, Le ventre de Juliette, le réalisateur français a fait des portraits de femmes son sujet de prédilection.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...