Ce mercredi à la télé : les coins secrets des Petites Antilles

La Guadeloupe, la Dominique et la Martinique sont au programme d’un nouveau numéro de « Faut pas rêver ».

La Rédaction de L'Avenir
 Carolina De Salvo est partie à la découverte d’îles ou la protection de la nature et des traditions sont au cœur des préoccupations.
Carolina De Salvo est partie à la découverte d’îles ou la protection de la nature et des traditions sont au cœur des préoccupations. ©France 3

C’est un voyage dans les Petites Antilles, entre Guadeloupe, Dominique et Martinique, que propose ce nouveau numéro de Faut pas rêver. L’aventure de Carolina De Salvo commence par une immersion dans la nature luxuriante de la Dominique, aux côtés de Nathalie, monitrice de canyoning, avant de mettre le cap sur la Martinique où la notion d’équipe ici prend tout son sens. Qu’il s’agisse de barrer une yole – bateau traditionnel de l’île – avec Myrianna et Marie-France au sein d’un équipage 100% féminin, de pêcher à la senne (technique qui consiste à capturer les poissons à la surface en pleine eau en les encerclant à l’aide d’un filet de pêche appelé senne) avec Joël et sa bande de copains ou de labourer un champ avec William, épaulé par des dizaines de villageois, on sent combien la présence des uns et des autres permet de relever tous les défis. Y compris celui d’aller chasser le serpent aux côtés de Gilbert, qui sait comme personne comment capturer le plus redouté de tous: le trigonocéphale.

Savoir-faire et environnement

Les reportages mettent aussi l’accent sur des savoir-faire et sur la volonté de veiller sur un environnement naturel exceptionnel. C’est le cas de Damien Chevalier, chercheur au CNRS, qui a choisi de protéger une espèce très menacée: la tortue verte. Pour ce faire, il utilise une caméra embarquée sur la carapace de certaines d’entre elles.

À la Dominique, Désirée a choisi de combattre un fléau qui menace la faune sous-marine de la mer des Caraïbes: le très invasif poisson-lion. Il finira en sandwich ou transformé en collier ou en boucles d’oreilles. À Pâques, le mets de choix, c’est le matoutou. Une spécialité à base de crabes qui se dégustent en famille… Et pour ceux qui ne passent pas à la casserole, direction le "crabodrome" pour des courses entre crustacés… uniques au monde.

On se promènera aussi dans les rues de Fort-de-France, où Sully Cally confectionne ses tambours depuis 50 ans. Ceux-ci sont connus dans le monde entier.

Enfin, en Guadeloupe, on fera la rencontre de Naomi, que l’on surnomme la Princesse Cacao. Elle est maître chocolatier et n’utilise que des variétés de cacao qu’elle récolte dans la forêt primaire. Son chocolat est devenu un produit si réputé que les plus grands restaurants de l’île le mettent en avant.

France 3, 21.10