Décès de Franco Dragone: une renommée internationale, mais toujours un « enfant de Wallonie »

Les réactions politiques et artistiques n’ont pas traîné pour saluer une « personnalité forte » et un « homme attachant ».

F.G.
 Fabrice Murgia, proche de Franco Dragone et très ému par la nouvelle, n’a pas souhaité réagir à sa disparition.
Fabrice Murgia, proche de Franco Dragone et très ému par la nouvelle, n’a pas souhaité réagir à sa disparition. ©Belga 

Dès l’annonce de son décès, plusieurs personnalités politiques ont réagi, soulignant notamment son attachement à sa ville de La Louvière. Ses proches collaborateurs, par contre, trop émus n’ont pas trouvé les mots pour réagir.

"Franco Dragone était un très grand réalisateur et metteur en scène de spectacles époustouflants. Enfant de Wallonie, il revint à La Louvière pour que la population puisse ‘‘décrocher la lune’’", a souligné sur Twitter le ministre-président wallon Elio Di Rupo, né dans la région du Centre.

Pour la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard, "c’est une personnalité forte, un homme de spectacle, un metteur en scène au talent reconnu dans le monde entier et toujours resté proche de sa ville de La Louvière qui nous a quittés brutalement aujourd’hui".

Le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, a salué "un homme attachant et de grand talent qui faisait rayonner la Wallonie dans le monde tout en restant profondément fidèle à ses racines italiennes et louviéroises".

La semaine dernière, La Louvière vibrait grâce au spectacle Décrocher la lune mis en scène cette fois par Fabrice Murgia. Contacté par nos soins, ce dernier était encore sous le choc de la nouvelle et n’a pas souhaité réagir. Il en allait de même du côté de l’ASBL Décrocher la lune: sa directrice, Mélanie Dumoulin, était extrêmement bouleversée par ce décès soudain et n’a pas souhaité réagir dans la presse.