Un Centre culturel doit-il louer sa salle à un humoriste antitout, aux propos injurieux ?

Connu pour ses propos outranciers, Stefan Cuvelier foulera bientôt les planches du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve. Le comportement de l’artiste hors ou sur scène n’est pas de sa responsabilité, estime l’institution.

Georges Lekeu
Humoriste belge Stefan Cuvelier et Alain Posture
Dans cette vidéo publiée en juillet 2022, Stefan Cuvelier fait la promotion de son spectacle dans l'émission complotiste de son comparse Alain Posture.

« On va les niquer, tous ces salopards bourgeois politiciens qui se font du pognon sur le peuple ». Le 14 octobre 2022, l’auteur de ces propos injurieux et caricaturaux sur Facebook sera sur la scène du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve. En ligne de mire : le spectacle Bizouskes de l’humoriste belge Stefan Cuvelier (50 ans).

Bref, le Centre culturel se prépare à louer sa salle à un artiste dont les déclarations défraient régulièrement la chronique. Sur les réseaux sociaux, le quinquagénaire est connu pour ses charges violentes, ses prises de position antitout : « tous les cons qui se sont fait vacciner », masques, mesures sanitaires, réfugiés ukrainiens, crèmes solaires, réchauffement climatique, Emmanuel Macron, la classe politique, etc.

Morceaux choisis

Sur les masques : « Même un enfant qui est cancéreux, j’ai vu ça, un enfant qui est dans un hôpital, qui a le cancer, porte un masque. Non quoi (…) Ce petit gamin que j’ai vu il a déjà le cancer, putain il paie déjà cher, non ? On va encore lui mettre ça sachant que ça ne sert à rien ? Vous êtes des assassins, les gars. Vous êtes des assassins ceux qui font ça, vraiment. »

Sur le virologue Yves Van Laethem : « Quand tu penses que des millions de personnes ont écouté ce crétin... »

Sur l’Ukraine : Volodymyr Zelensky, « un salopard » à la tête d’une armée « composée essentiellement de nazis » qui attache à des poteaux les civils, « femmes et enfants » compris, qui refusent de participer à la guerre.

Sur les crèmes solaires : « N’utilisez pas de crème solaire, c’est pas utile ça. Non, non, allez pas au soleil de midi à quinze, utilisez pas des crèmes solaires. Ça aussi c’est une belle couillonnade ça, ces crèmes solaires. On en reparlera un jour. Donc moi mes enfants ne mettent jamais de crème solaire et n’ont jamais de coups de soleil. »

Dans des émissions complotistes

En marge de ses comptes Facebook, VK, Telegram ou encore Instagram, Stefan Cuvelier s’exprime également dans des émissions complotistes du site CrowdBunker (L’info en QuestionS ?, Alliances TV). Juste avant l’interview de l’humoriste, on apprend par exemple que JFK a été assassiné sur ordre de George Bush père, un événement traumatique qui a entraîné la création de… l’Alliance Terrestre.

Le locataire doit respecter la loi

Malgré cette barque idéologique sérieusement chargée, le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve n’entend pas remettre en cause la location de salle accordée à Stefan Cuvelier.

« Les locaux du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve peuvent être loués principalement pour des activités culturelles ou non-marchande » précise l’institution. « Elles peuvent aussi être louées pour une initiative privée à un prix supérieur. La location n’engage en rien la responsabilité du Centre culturel quant au contenu de la manifestation, ni même quant aux propos, publics ou privés, qui seraient tenus par un quelconque participant à cette manifestation en dehors des murs du Centre culturel. L’examen de ce contenu ou de ces propos par un Centre culturel préalablement à toute location n’est ni possible matériellement, ni autorisée par la législation applicable, ni même souhaitable dans une démocratie. Toutefois, le Centre culturel conditionne la location par convention au respect d’une série de règles et le respect des lois en ce compris celles précitées qui encadrent la liberté d’expression. Le locataire est donc tenu de respecter les lois et le règlement intérieur au risque de s’exposer à des poursuites si ces obligations contractuelles devaient ne pas être respectées. »

« Il sera rappelé à M. Cuvelier ses obligations »

« Dans ce cadre », poursuit le centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, « suite aux propos tenus par certaines personnes sur les réseaux sociaux, il sera rappelé à Monsieur Cuvelier ses obligations en tant que locataire de nos locaux, et le Centre culturel restera vigilant, comme pour tout locataire, au respect de celles-ci. »

« A l’exception d’une décision judiciaire ou d’une autorité publique compétente, il ne revient pas au Centre culturel de se substituer à celles-ci pour déterminer si une présentation de spectacle, d’une activité ou d’un débat doit être interdit. En l’état, nous devons faire le constat que nous n’avons connaissance d’aucune condamnation envers Monsieur Cuvelier ni d’aucune interdiction de présentation ou de débat qui aurait été prononcée à son encontre. »

Un spectacle familial, assure l’artiste

« Dans mon spectacle, il n’y a rien de politique », nous confiait le 8 août 2022 Stefan Cuvelier. « Je suis dans une formule qui marie les sketches, les personnages et la revue de presse, comme le faisait Guy Bedos. Ce n’est pas un spectacle basé sur la politique comme certains pourraient le croire. Par rapport à ça, le spectacle est entre guillemets très familial, ça parle à tout le monde. Je ne suis pas au stade Dieudonné. Je reste un humoriste qui a fait des sketchs sur les réseaux sociaux qui ont plus à certains, qui ont déplu à d’autres. Mais après sur scène, je reste entre guillemets bon enfant. »

Polémique : l’humoriste belge dénigre les Ukrainiens mais participe à un spectacle… pour l’Ukraine