Dans un monde en reconstruction

Sur fond d’Algérie rêvant de liberté et de la naissance d’Israël, Akli Tadjer signe, avec « D’audace et de liberté », une belle histoire d’amour.

Michel PAQUOT
 Écrivain franco-algérien né en 1954 à Paris, Akli Tadjer est l’auteur d’une quinzaine de livres couronnés par plusieurs prix.
Écrivain franco-algérien né en 1954 à Paris, Akli Tadjer est l’auteur d’une quinzaine de livres couronnés par plusieurs prix. ©© Philippe Matsas

Ils étaient trois amis, Adam, Tarik et Samuel. Issus du même village de Kabylie, ils avaient été enrôlés de force au début de la guerre, avant d’être casernés à Verdun puis de s’évader d’un camp, comme l’a raconté Akli Tadjer dans son précédent roman, D’amour et de guerre (réédité chez Pocket). Réfugiés dans le Paris occupé, ils ont partagé le même logement jusqu’à ce que Samuel, parce que juif, soit déporté en même temps que leur voisin de palier, père d’une jeune fille, Elvire. Aujourd’hui, en 1946, Adam, de passage dans son village natal pour l’enterrement d’une tante, retrouve Tarik, devenu un cheik très influent et rigoriste. Et revoit Zina, la fille dont il était follement amoureux et qu’il avait été contraint d’abandonner, désormais mariée à un caïd local et mère d’un garçon.