Eurovision 2022: cinq prestations qui ont marqué la demi-finale de ce mardi

La première demi-finale du concours Eurovision de la chanson 2022, organisé ce mardi soir à Turin, en Italie, a été marquée par plusieurs performances assez… incroyables.

 L‘Eurovision a proposé sa première demi-finale, ce mardi soir.
L‘Eurovision a proposé sa première demi-finale, ce mardi soir. ©AFP
A.Ma.

Parce que le concours Eurovision de la chanson propose toujours son lot de (bonnes) surprises, retour sur cinq performances qui ont marqué les esprits, hier mardi soir, lors de la première demi-finale de la compétition.

1L’Ukraine et son mélange des genres

Un an après être passé tout près de la consécration avec l’entêtant "SHUM", l’Ukraine remet le couvert avec un morceau tout aussi dingue. Mélange de rap et de musique traditionnelle, "Stefania" est sorti du lot lors de la demi-finale de ce mardi soir.

Poussé dans le dos par un public entièrement acquis à leur cause, mais aussi par les bookmakers , le Kalush Orchestra a déjà marqué le concours de son empreinte avec son audace.

Avec des paroles frappantes comme "Je retrouverai toujours mon chemin vers la maison, même si toutes les routes sont détruites", le titre - pourtant écrit avant l’invasion russe - est devenu "très proche du coeur de nombreux Ukrainiens", selon son chanteur Oleh Psiuk qui, avec le groupe, a reçu une autorisation spéciale du gouvernement de Kiev pour participer.

2Les loups norvégiens et leur banane

Autre curiosité de la soirée: la performance de la Norvège. Au-delà d’un son électro qui risque de rester dans la tête de quelques-uns, c’est surtout la mise en scène de Subwoolfer qui a retenu l’attention. Et pour cause, les Norvégiens - qui proposent le loufoque "Give that Wolf a Banana" ("Donne une banane à ce loup", en français) - étaient affublés d’un masque de loups jaunes aux dents blanches lors de leur apparition à Turin. Ce qui a fait son petit effet.

3Le surréalisme moldave

Du punk, du rap, des airs traditionnels, un brin de folie et un vrai goût pour la mise en scène: la Moldavie fait très fort cette année. Et le public, qui pourrait y retrouver un peu de Verka Serduchka, adore.

4«Mange ta salade»

À défaut de s’être qualifié pour la finale de samedi soir, Citi Zeni, le représentant letton, n’est pas passé inaperçu.

Peut-être un peu trop conventionnel dans la mise en scène, le groupe en a surpris plus d’un avec son morceau "Eat Your Salad" ("Mange ta salade", en français), véritable ode au bio et à la planète.

5La sensibilité néerlandaise

Enfin, une fois n’est pas coutume, la soirée a aussi été marquée par quelques moments de douceur. Exemple avec l’Islande, qualifiée, mais surtout les Pays-Bas, dont "De Diepte" valait sans doute mieux qu’une demi-finale.