Mordillat, Mikaël, Sfar, Leo, etc.: nos 10 coups de cœur (ou de griffe) BD du 10 février

Le jeudi, c’est le jour de notre sélection bande dessinée. Avec, cette fois, New York, des fascistes et des narines. Entre autres plaisirs. Bonnes lectures.

Michaël Degré, Alexis Seny & Romain Veys
Mordillat, Mikaël, Sfar, Leo, etc.: nos 10 coups de cœur (ou de griffe) BD du 10 février
«Harlem», Dargaud, 2022.

1Ulysse Nobody

 Futuropolis
Futuropolis

Le résumé de l’éditeur

Acteur dévalué, réduit à faire le "zouzou" à la radio, Ulysse Nobody vient de se faire jeter de Radio Plus, après une prestation désastreuse en direct. Rejeté de partout, Ulysse se retrouve sans travail, sans droits au chômage, sans le sou. Sans rien. Le voici aux abois.

Une rencontre va changer son destin. Pour le meilleur, momentanément, et le pire, durablement. Fabio, un ancien collègue de Radio Plus, travaillant désormais "dans la communication", souhaite aider Ulysse: il l’a toujours trouvé "génial" et il estime de la plus grande injustice qu’un talent comme le sien ne soit pas reconnu.

En fait de "communication", Fabio milite pour le PFF, le Parti fasciste français, dirigé par Maréchal, candidat à l’élection présidentielle.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ANTIFA

Avec minutie, et sans jamais juger son héros, Gérard Mordillat tisse un scénario brillant, avec lequel il explique par quels chemins s’immiscent les pensées extrêmes dans les esprits les plus faibles. Un ouvrage à haute valeur démocratique ajoutée.

+ À LIRE AUSSI | L’interview de Gérard Mordillat

2Harlem (T.1/2)

 Dargaud
Dargaud

Le résumé de l’éditeur

Harlem, 1931. Au cœur de la Grande Dépression, l’inventivité est mère de sureté pour joindre les deux bouts. Stéphanie St. Clair, dite Queenie, l’avait déjà bien compris en débarquant à New York il y a maintenant presque vingt ans. Elle y a créé son propre rêve américain: la loterie clandestine d’Harlem.

Une ascension qui fait grincer des dents, tant du côté des autorités locales que de la mafia blanche. Dutch Schultz, dit le Hollandais, un mafieux sans scrupule, compte bien faire main basse sur le royaume de la "Frenchy". Mais c’est sans compter la détermination et l’impétuosité de Queenie, dont le lourd passé continue de guider les pas…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): FORT

Mikaël continue d’explorer le New York de la Grande Dépression avec, ici, Stéphanie St. Clair en fil rouge.

Ex-servante antillaise devenue patronne de Harlem, où elle prospéré grâce à sa célèbre loterie, cette femme, noire de surcroît, doit désormais composer avec la pègre. Fort. On adore.

3Soufflements de narines

 Delcourt
Delcourt

Le résumé de l’éditeur

"Soufflement de Narines" aborde, en près de 180 strips, les questionnements métaphysico-humoristes sur le et les sens de la vie, sur les relations interpersonnelles, etc, sous la forme d’aphorismes.

Le tout est habillé d’un dessin élégant et sobre qui met en avant les textes et traits d’esprit et avec des personnages en silhouettes rendus ainsi universels, tout comme les questionnements évoqués.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): GRINÇANT

Sens de la vie, affres (ou non) de la vieillesse, dictons populaires: le Lyonnais J. Personne (dont on devine que ce n’est pas son vrai nom) détourne toutes ces questions avec un humour grinçant et volontiers absurde qui fait parfois mouche, parfois pas.

4Après la rafle

 Les Arènes
Les Arènes

Le résumé de l’éditeur

Le 16 juillet 1942, les autorités de Vichy procèdent à une rafle de familles juives parisiennes.

Joseph et les siens sont conduits au Vélodrome d’Hiver, puis en wagons à bestiaux jusque dans le camp de transit de Beaune-la-Rolande. Transit… Vers où? Un matin, on arrache à Jo ses parents et ses deux sœurs, qui sont déportés à Auschwitz.

À Beaune-la-Rolande, une autre guerre a commencé: celle d’un enfant de 11 ans perdu dans un camp d’orphelins.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): TÉMOIGNAGE

Le témoignage de Joseph Weisman au sujet de la fameuse rafle du 13 juillet 1942 a déjà inspiré un film, en 2010. Plus didactique, mais non moins émouvant, cet ouvrage témoigne de ce qui a suivi pour le petit Jo, séparé des siens et un des ultimes survivants, à désormais 90 ans.

5Le chat du rabbin (T.11)

 Dargaud
Dargaud

Le résumé de l’éditeur

Le Chat tombe par hasard sur le numéro de téléphone de Dieu. Persuadé d’être le nouvel Elie, il s’en va prêcher la bonne parole à qui veut bien l’entendre (et l’écouter) en délivrant une interprétation toute personnelle des saints textes.

La discussion entre le Chat et le Rabbin, et bien sûr, Zlabya est passionnante, instructive, et bien entendu, hilarante et tendre.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): HUMBLE

Dans cet opus pensé sous la forme d‘un hommage aux femmes et aux hommes qui enseignent le sacré aux enfants, Sfar fait une nouvelle fois se rencontrer le philosophique et l’humour, enrobant le tout d’une belle dose de suspense et d’humilité.

6Le silence de l’ombre

 Jungle
Jungle

Le résumé de l’éditeur

Nao est un petit garçon de 10 ans qui vient de perdre son grand-père d’une crise cardiaque. Suite à son décès il semble inconsolable et surtout il reproche à sa mère Aiko de ne pas être aussi triste que lui.

Elle replonge alors dans ses souvenirs d’enfance et lui explique qu’elle comprend sa peine car il y a bien longtemps lorsqu’elle avait son âge elle a perdu sa sœur et la tristesse et la colère sont entrés en elle, l’ombre a pris possession d’elle.

Pour Aiko va alors commencer un long voyage introspectif pour combattre l’ombre qui, comme on le comprendra, n’est qu’une partie d’elle-même.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): RÉSILIENT

Sous une couverture vue et revue se trouve une surprise. Pour parler du deuil aux plus jeunes, Xavier Betaucourt et Élodie Garcia livrent un joli conte fantaisiste et créatif, jouant avec le vocabulaire du dessin pour envoûter son public et l’inviter à la résilience.

7Nottingham (T.2)

 Le Lombard
Le Lombard

Le résumé de l’éditeur

Pour mieux mener son combat contre le Prince Jean, le shérif de Nottingham a créé un mythe: la "capuche de Sherwood". Mais la ligne est fine entre légende et mensonge. Et si les premières rassemblent, les seconds divisent.

Au sortir du braquage de l’or de Morville et de ses conséquences sanglantes, les alliés d’hier sont aujourd’hui à couteaux tirés… lorsqu’ils se parlent encore.

William est empêtré dans la toile de ses secrets. Et cette dernière l’empêche de voir que, depuis Londres, le Prince Jean prépare sa riposte…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): PALPITANT

Devenu Robin des Bois presque malgré lui, le shérif de Nottingham, est empêtré dans un conflit de loyauté envers son roi, ce qui vient assombrir sa relation avec l’intrépide Lady Marianne. Mais l’avidité du prince Jean va régler la question.

Un deuxième tome aussi palpitant que le premier. Non, davantage encore.

8La ligue des chats contre l’humain écolo

 Le Lombard
Le Lombard

Le résumé de l’éditeur

Pascal est un chat, un vrai! Le subtil art d’asservir les humains n’a plus aucun secret pour lui. Seule ombre au tableau: son élève Michel, dont la félinité… laisse un peu à désirer.

Pire: les perfides bipèdes contre-attaquent et décident de les impliquer dans leurs lubies écolos, sur fond de misérables croquettes bio. L’heure est grave!

Pascal n’a d’autre choix que de fonder la "Ligue Féline Contre l’Humain Écolo". Mais pourra-t-il gagner cette guerre avec un soldat comme Michel…?

Notre avis en un mot (puis quelques autres): GASPI

La famille Zéro Déchet a deux chat… lopards, Pascal et Michel. Plus ou moins déterminés à balayer les efforts écologistes de ses propriétaires. Cela commence par cet album qui prend son humour éculé au sérieux et se révèle être un vrai gaspillage.

9Conan le Cimmérien (T.13)

 Glénat
Glénat

Le résumé de l’éditeur

Perdu dans l’infini d’un désert de sable, Conan avance accompagné de Natala, une esclave à la beauté sauvage. Les réserves d’eau et de nourriture sont dorénavant épuisées et sous ce soleil de plomb, cela ne signifie qu’une chose: la mort.

Tandis que les dernières forces de Natala l’abandonnent progressivement, Conan aperçoit au loin, vers le sud, une cité aux allures de mirage. C’est Xuthal. À cet instant, elle symbolise la vie et le salut aux yeux des deux amants, mais en pénétrant dans sa cour intérieure, le vide et le silence qui y règnent laissent présager du pire.

Sur le sol, seul le corps d’un homme gît, froid et abandonné. Sans le savoir, Conan et Natala viennent de s’engouffrer dans la gueule d’un loup à la forme innommable: Thog, dieu de la mystérieuse et imposante forteresse.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ÂPRE

Sous le chiffre du malheur (qui leur a d’ailleurs valu de longs mois de report de cet album), Bec et Subic livrent l’album le plus horrifiant et le plus érotique de la série.

D’un désert assoiffant à une cité pleine d’ombres sanguinaires, le spectacle est total, âpre et jusqu’au-boutiste.

10Neptune (T.1)

 Dargaud
Dargaud

Le résumé de l’éditeur

Trois ans après les aventures vécues en compagnie de Kim et de ses compagnons, Manon, de retour sur Terre, obtient son diplôme d’agent spécial de l’ONU.

Ailleurs, dans l’espace, une station en orbite autour de la Terre observe avec inquiétude l’arrivée d’un vaisseau spatial d’origine inconnue qui s’immobilise soudainement au-dessus de notre planète.

L’ONU fait appel aux forces spéciales: Manon se retrouve engagée dans une mission périlleuse en compagnie d’une troupe d’élite qui les conduira jusqu’à la planète Neptune où se dissimule un autre vaisseau, immense, à bord duquel des humains semblent prisonniers.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): INTERMINABLE

28 ans après la parution du premier Aldebarran, on n’en aura donc jamais fini avec Kim Keller, qui repart ici dans une drôle dje mission, direction Neptune et un drôle d’engin extraterrestre apparu dans notre système solaire.

Pour ceux qui n’arrivent pas à décrocher.