Fantomar, la «pulp fiction» de Gad

Héros à l’ancienne, un poil raciste, un poil machiste, Fantomar manie l’humour avec provocation pour mieux interpeller. Et délirer un peu, aussi.

Michaël Degré

Il est le «fils de la jungle». Une montagne de muscles, pour un cerveau de (petit) reptilien et un cœur rempli de bonnes intentions, celles qui pavent, dit-on, les chemins menant en enfer.