article abonné offert

NAMUR - TRIBUNAL CORRECTIONNEL

La mort d’un compatriote sur la conscience

La mort d’un compatriote sur la conscience

Le prévenu est soupçonné d’avoir incité son ami à consommer de la drogue. Fotolia

Un habitant de Saint-Gilles né en 92 a fait opposition à un jugement le condamnant, par défaut, à 6 mois dans le cadre d’un dossier d’overdose.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 38 des 432 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos