HUY

Le Home St-Joseph inquiet: 17 cas Covid, le personnel touché

Le Home St-Joseph inquiet: 17 cas Covid, le personnel touché

Une réunion de crise a eu lieu au Home Saint-Joseph de Huy qui a la moitié de ses aides-soignants en absentéisme. ÉdA – 301818138793

Une réunion de crise a eu lieu ce vendredi au Home Saint-Joseph de Huy qui doit faire face à l’absence de la moitié des aides-soignants.

Lundi, le Home Saint-Joseph de Huy se reconfinait suite à la détection de trois cas positifs au Covid parmi ses 61 résidents. Les tests PCR du lendemain ont fait passer les chiffres de contamination à 17 personnes au sein de l’institution: 11 résidents et 6 membres du personnel. "Sans compter les autres sous certificat… Au total, je me retrouve avec la moitié des aides-soignants en absentéisme. On ne tiendra pas ainsi sur le long terme, soupire la directrice, Marie-Dominique Lafut, qui a sollicité du renfort auprès de la cellule de crise provinciale. Ce n’est pas encore dramatique. Tout mon staff infirmier est présent par exemple et les résidents positifs vont bien. Mais, je souhaitais faire remonter l’information. Maintenant, j’espère que les deuxièmes tests prévus mardi prochain ne révéleront pas une nouvelle flambée de cas…"

«Un problème structurel»

S’en est suivie une réunion de crise au home, ce vendredi après-midi, pour faire le point sur la situation avec le capitaine Simon Henrard de la protection civile de Crisnée, le bourgmestre de Huy, la responsable Planu (Planification d’urgence) de la Ville, son homologue du CHRH (attentif à l’évolution des chiffres dans ses propres maisons de repos), ainsi qu’une personne de l’équipe de soutien des épidémies de l’AViQ. "Le capitaine Henrard est chargé de faire rapport au fédéral. Je lui ai fait part de ce que tout le monde sait. Les homes sont confrontés à un problème structurel. Le personnel est épuisé par les deux années qu’on vient de vivre. On ne trouve plus des aides-soignants sur le marché. Et c’est pareil pour les bénévoles. L’idéal serait d’avoir de l’aide pour la distribution des plateaux-repas en chambre et ainsi libérer le personnel dédicacé aux soins des résidents."

Présent à la réunion de crise, le bourgmestre de Huy a pu saisir la problématique. "Il faut qu’on mette des choses en place pour trouver des bras en soutien du personnel car la situation pourrait encore empirer, estime Éric Dosogne. On doit aller voir dans nos bases de données, peut-être aussi solliciter les écoles d’infirmières pour obtenir l’aide d’étudiants en fin de cursus. Malheureusement, j’ai le sentiment que le Home Saint-Joseph a trois jours d’avance sur les autres maisons de repos où la vague risque d’arriver comme on peut le constater par exemple, ce vendredi, du côté des Prés Brion à Gives qui a aussi dû se reconfiner après la détection de deux cas positifs dans ses résidents. On doit donc anticiper le manque de personnel qui risque de toucher toutes les institutions."

Du renfort prochainement ? Au Hub fédéral de décider


Nos dernières videos