GREZ-DOICEAU

Avec la ville française de Bourges, Grez-Doiceau veut promouvoir la citoyenneté en Europe

Avec la ville française de Bourges, Grez-Doiceau veut promouvoir la citoyenneté en Europe

Pascal Goergen a associé sa commune de Grez-Doiceau à Bourges (France) pour un appel européen sur la citoyenneté ÉdA

Grez-Doiceau, avec Bourges et "Empreintes citoyennes", lance un appel européen auprès des élus des villes et communes en faveur de la citoyenneté

Avec la ville française de Bourges et le réseau "Empreintes citoyennes", Grez-Doiceau est la commune initiatrice d’un appel européen auprès des élus des villes et communes en faveur de la citoyenneté.

Heureux, Pascal Goergen, échevin, s’en félicite. " Nous avons l’appui de la présidence française de l’Union européenne."

L’échange d’expériences entre communes

Qu’est-ce que cela veut dire?

"L’idée est que le citoyen se réapproprie sa commune, qu’il participe ou organise des débats dans son quartier, son village et qu’il s’intéresse à la vie publique, pour que les autres ne décident pas à sa place. D’où l’importance des cours de citoyenneté dès le plus jeune âge! La participation citoyenne est le deuxième enjeu, et c’est pour cela que je mets tous les outils en place à Grez. C’est ce que fait empreintes citoyennes dans plus de 300 communes en France depuis 2014"

Un troisième enjeu? "C’est l’échange d’expériences entre communes et élus européens en matière de démocratie participative et d’initiatives citoyennes. Et le dernier enjeu, c’est que tout cela ne favorise pas uniquement la citoyenneté locale mais aussi l’appartenance à la citoyenneté européenne. Chez nous, les élections sont obligatoires mais partout ailleurs, sauf au Luxembourg, les votes ne sont pas obligatoires."

Bourges et Grez-Doiceau sont donc deux communes engagées dans la volonté de promouvoir la citoyenneté et de partager ses enjeux au niveau européen.

En affirmant leurs valeurs citoyennes, ces deux communes ont rédigé avec l’association Empreintes Citoyennes un document affirmant le rôle des villes et communes comme dénominateur commun de la citoyenneté européenne. Elles viennent de signer cet appel en premier et invitent tous les élu(e)s de l’ensemble des communes européennes à s’engager à leur tour dans cette démarche active.

1000 signatures

Pascal Goergen, échevin de la citoyenneté à Grez-Doiceau, est ravi de cette initiative.

"Dans le cadre de cet appel, nous demandons à l’Union européenne de considérer les villes et communes comme des territoires d’excellence citoyenne qui contribuent aux enjeux expliqués."

L’objectif est de faire en sortie d’obtenir 1 000 signatures d’ici la fin de la présidence française.

Pascal Goergen croit au projet de citoyenneté à grande échelle.

"Quel plaisir de mettre cela sur pied dans ma commune de Grez-Doiceau. J’ai beaucoup lu, j’ai suivi des formations sur les budgets participatifs. La participation citoyenne ne se décrète pas. Elle doit venir des citoyens. La citoyenneté remplit une fonction de liaison pour faire émerger des échanges, des liens sociaux et des solidarités tout en respectant les particularités et les appartenances individuelles.

Concrètement, la citoyenneté est une notion de ralliement qui ouvre à la notion de collectif et d’intérêt général au niveau local. Et cela peut s’exporter partout, d’où l’idée de créer un réseau au niveau européen et de faire appel à tous les élus et à tous les citoyens qui veulent soutenir cet appel à la citoyenneté sur l’ensemble du territoire européen".

La citoyenneté se construit au niveau local

Dès le début de la législature, Pascal Goergen échevin de la Participation citoyenne à Grez-Doiceau a fait adopter par le Conseil communal grézien en 2019 un code de la participation citoyenne qui avait pour objectif de proposer un cadre évolutif visant à promouvoir une démarche participative à Grez-Doiceau.

Ce cadre reprenait tous les outils existants et ceux à mettre en place, tels le budget participatif, les conseils de village ou la plateforme digitale de participation citoyenne.

Membre d’"Empreintes citoyennes"

Via la presse internationale francophone, cette démarche a été découverte par l’association française "Empreintes citoyennes".

Des contacts ont été pris, des visio-conférences organisées mi-2020 pendant le confinement. Grez-Doiceau est depuis membre de cette association et a organisé, avec le soutien de cette association, l’enquête "C’est quoi être citoyen à Grez-Doiceau?" l’été dernier.

Fort de son expérience de 15 ans comme diplomate au niveau européen, l’échevin Pascal Goergen a mis son expertise à disposition de Grez-Doiceau et permet aujourd’hui de mettre Grez-Doiceau sur la carte européenne: déjà l’année passée grâce à l’adhésion à ALDA au niveau de la démocratie locale avec pour premier résultat l’obtention d’un projet européen (DESIRE) et cette fois-ci, au niveau de la citoyenneté via un appel à l’ensemble des élus communaux de l’Europe entière.

Ce n’est pas un hasard si Grez-Doiceau a gravi si vite les échelons vers l’Union européenne. "Un zeste de chance au début doublé d’une bonne dose de travail, d’excellentes relations humaines ensuite avec le Directeur de l’association 'Empreintes citoyennes', Julien Goupil ainsi que des atomes crochus avec Alain Bouquin, maire-adjoint de la ville de Bourges et mon expertise en matière de réseautage européen ont fait le reste", signale Pascal Goergen.

Il y a naturellement encore du pain sur la planche. "Profiter de la présidence française du Conseil de l’Union européenne dès ce 1er janvier 2022 et utiliser Grez-Doiceau comme commune-tremplin vers Bruxelles, capitale de l’Union européenne a été le chemin choisi."

Objectif: mettre la citoyenneté au cœur du débat européen dans les prochains mois en vue des prochaines élections européennes de mai 2024. "Pour ce faire, il y a lieu d’expliquer ce que sont les enjeux de la citoyenneté et (dé)montrer que c’est au niveau local, au niveau communal que la citoyenneté se construit."


Nos dernières videos