PROFONDEVILLE/WÉPION - TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE NAMUR

À Wépion, une glace au goût du sang: après trois coups de ciseaux, le "rival" aura un stress post-traumatique à vie

À Wépion, une glace au goût du sang: après trois coups de ciseaux, le "rival" aura un stress post-traumatique à vie

??????? ?????? - st / Google Street View

Le tribunal estime qu’il s’agit bel et bien d’une tentative d’assassinat. Le prévenu (né en 1997) écope de 4 ans, avec sursis durant 5 ans.

Les faits remontent au 4 août 2019. Le prévenu, un jeune Profondevillois, vient d’apprendre que sa copine veut rompre. Il prend connaissance par des amis qu’elle se trouve en compagnie d’un autre jeune homme, le long de la Meuse, à Wépion en train de manger une glace. Armé d’une paire de ciseaux de cuisine, il part à leur rencontre. Le "rival" reçoit 3 coups: deux au bras et un, plus sérieux, dans le bas du dos. La victime va courir et se réfugier dans un commerce pour se protéger.

Le jeune homme est poursuivi pour tentative d’assassinat. Une prévention que le prévenu a niée lors de l’instruction d’audience. Tout au plus, il voulait l’intimider: "j’ai eu un coup de sang". Un geste pas si spontané de l’avis du Parquet, le jeune ayant eu le temps de mûrir sa décision et surtout de faire marche arrière. Néanmoins, dans son réquisitoire, le Parquet ne s’est pas opposé à un sursis, au vu de la bonne évolution de l’auteur (présumé) des faits.

Dans ses attendus, le tribunal estime que la préméditation est établie: "il verbalise son intention de le tuer, jamais il ne tente de renoncer et il a accepté l’idée que cette violence à l’encontre de son rival pouvait entraîner la mort de celui-ci".

Face aux conséquences physiques et psychologiques dont souffre la victime (Ndlr: son conseil évoque une incapacité permanente de 5% et un stress post-traumatique à vie) mais aussi face à l’évolution du prévenu qui travaille régulièrement, le tribunal assortit les 4 ans de prison à un sursis simple de 5 ans.

Au civil: il devra payer 2 500€ à titre provisionnel et une expertise médicale devrait être diligentée. La peine de probation, sollicitée par l’avocate de la défense, ainsi que la requalification en coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité, ont été jugées inadéquates.


Nos dernières videos