MUSIQUE

L’actu musicale de la semaine: Marc Lavoine, Iliona, The Lumineers et Cat Power

L’actu musicale de la semaine: Marc Lavoine, Iliona, The Lumineers et Cat Power

Marc Lavoine s’est entouré de nouveaux musiciens et retrouve un nouveau souffle sur «Adulte jamais». -

Marc Lavoine chante son chœur rapiécé et les amours fuyants. La promesse Iliona confirme avec un second EP lumineux, The Lumineers choisit le côté solaire de la Force et Cat Power fait dans la "Cover".

"Adulte jamais." Marc Lavoine a fait de ce mot d’ordre – que l’on doit à Pasolini – une ligne de vie. Et a choisi de le donner comme titre à son quatorzième album studio qui sort ce vendredi. Un disque de pop française avec un nouveau souffle, grâce à des textes mis en musique par Darko (guitariste de Julien Doré) pour huit titres et Johan Czerneski (leader du groupe A24-13) pour les quatre autres.

C’est ce dernier qui a composé la musique du 1er single Le train, morceau romantique qui ouvre l’album. Le chanteur y parle d’un amour qui s’éloigne et que le narrateur tente de retenir. Toute ressemblance avec la vie privée de Marc Lavoine – qui vit séparé de sa jeune épouse Line Papin – n’est sans doute pas fortuite. Dans le clip, c’est l’actrice Virginie Ledoyen qui incarne cette amoureuse en fuite.

Un peu plus loin sur l’album, elle rejoint aussi Catherine Ringer, Cristina Marocco, Claire Keim, Véronique Sanson, Françoise Hardy… au rang des interprètes avec qui Marc Lavoine a partagé un duo, avec le morceau Jusqu’à ce que l’amour nous sépare. "Je veux t’aimer même si je sais que t’aimer n’est jamais assez", chantent-ils en chœur, avant de terminer sur une note d’optimisme: "Je sais que la vie vaut la peine", dit-elle, ce à quoi Marc Lavoine répond "Et qu’il faut lui laisser sa chance…"

Autre duo sur ce disque, celui avec Grand Corps malade, sur Adulte jamais."Je ne mangerai pas la soupe, je ne jouerai pas le jeu…", avance le chanteur, éternel adolescent (à l’image de sa photo sur la pochette) au cœur rapiécé (Cœur d’occasion).

Si l’amour est très présent sur cet album, d’autres thématiques sont évoquées. On voyage à Manhattan, où on laisse "courir les marathon-men", mais on pratique aussi le badminton (Badminton), un sport que son père appréciait beaucoup. Sur Rose bonbon, Marc Lavoine rend hommage à son ami Daniel Darc, décédé en 2013, et dont il avait repris la chanson Ne m’en veux pas de t’en vouloir en 2005 sur l’album L’heure d’été. "Rose bonbon" est le nom de la boîte mythique qui a servi de tremplin à une série de groupes au début des années 80, dont Taxi Girl, Rita Mitsouko ou Indochine.

Ce 14e album éclectique et élégant se finit avec L’amour iceberg, celui qui fait froid dans le dos, et Dunkerque, où "les gens qui pleurent se ressemblent/quand la vie les désarme/ils restent ensemble", à Dunkerque, ou ailleurs. Une allusion aux drames des réfugiés qui s’échouent dans les vagues froides de la Manche et à la solidarité qui se développe sur place.

Marc Lavoine, «Adulte jamais», Universal

Notre avis sur les autres sorties de la semaine

L’actu musicale de la semaine: Marc Lavoine, Iliona, The Lumineers et Cat Power
-
Cat Power: «Covers» (***)

C’est le troisième album de reprises de Cat Power. On trouve ici une collection de réinterprétations très personnelles où l’artiste américaine a choisi des titres qui ont un lien avec son histoire, comme Iggy Pop ou le I’ll be seeing You de Billie Holiday. Mais aussi des titres plus récents d’artistes qu’elle admire, de Lana Del Rey à Franck Ocean.

Des chansons qui ne sont pas les standards et une vraie touche personnelle qui nous font oublier complètement qu’il ne s’agit pas d’originaux.

(A.Vt.)

Cat Power, «Covers», V2.

L’actu musicale de la semaine: Marc Lavoine, Iliona, The Lumineers et Cat Power
-
The Lumineers: «Brightside» (***)

Il y a 10 ans, The Lumineers emmené par Wesley Schultz se faisait remarquer avec le tube Ho Hey. Proposant habituellement une folk mélancolico-romantique, le groupe a travaillé durant les heures sombres de 2021 et accouche d’un album étonnamment joyeux qui porte fort bien son nom.

Mention spéciale au titre A.M. Radio qui sent bon la solidarité et la persévérance, et on vous conseille d’aller jeter un œil au clip de Brightside: une petite parenthèse feel good.

(F.G.)

The Lumineers, «Brightside», Universal.

L’actu musicale de la semaine: Marc Lavoine, Iliona, The Lumineers et Cat Power
-
Blood Red Shoes: «Ghosts on Tape» (***)

Le duo anglais Laura-Mary Carter et Steven Ansell approche tout doucement des 20 ans de carrière mais cela ne les calme visiblement pas, avec ce sixième album particulièrement intense et aux évidentes influences 90’s tant dans la production que l’interprétation.

On pense à Nine Inch Nails qui n’est jamais bien loin, pour le côté rock industriel, mais aussi à Garbage. Il y a pire comme références.

(P.B.)

Blood Red Shoes, «Ghosts on Tape», V2.

L’actu musicale de la semaine: Marc Lavoine, Iliona, The Lumineers et Cat Power
-
Iliona: «Tête brûlée» (****)

Bien plus encore qu’Angèle, Iliona mérite grandement que l’on s’attarde. Une voix d’ange écorché, des textes subtils et une pop électro délicieusement rétro, voilà ce qui fait la personnalité de cette jeune Bruxelloise. Après un 1er EP, Tristesse, sorti l’année dernière, elle revient avec 9 nouveaux titres plus lumineux sur lesquels sons synthétiques et ambiances yéyé légères se disputent des textes amoureux.

Iliona, «Tête brûlée», Artside music – En concert le 19/01 à la Rotonde et le 04/05 au Grand Salon (Nuits Botanique).

Le juke-box de la semaine

Nouveau single pour Muse

Muse est de retour avec un tout nouveau single. Won’t Stand Down est un hymne au chaos contrôlé avec des guitares lourdes et des distorsions qui renforcent les paroles de Bellamy sur la nécessité de se défendre.

Actuellement, le groupe travaille sur de la nouvelle musique et le trio se produira l’été prochain sur les scènes de festivals dans toute l’Europe.

Nouvel album pour FKA Twigs

FKA twigs sort ce vendredi Caprisongs, un album sur lequel elle continue à repousser les limites de son art faisant un voyage introspectif avec l’aide d’artistes et d’amis (Pa Salieu, Daniel Caesar, Rema, Jorja Smith, Unknown T, DYSTOPIA et Shygirl…).

Le nouveau clip d’Adele

Qui dit nouveau single dit nouveau clip. Adele sort Oh my God et la vidéo qui l’accompagne, en noir et blanc, montre des gens qui n’ont qu’une seule furieuse envie: s’amuser.

On a également épinglé le nouveau clip d’Odezene, San Pelegrino qui montre un Pio Marmaï déchaîné.

À voir!

Le parachute d’Amy Morrey

Amy Morey, compositrice, auteure et interprète sur Sweet Afterglow d’Alex Germys s’est fait connaître pour avoir coécrit la majorité des titres de Loïc Nottet, dont le single de diamant Million Eyes, mais aussi Heartbreaker, Mud Blood et Strangers.

Elle multiplie également les collaborations avec de nombreux artistes comme Alex Lucas, Kid Noize, Funkyfool ou encore Laura Tesoro.

Elle lance aujourd’hui son premier projet personnel: Parachute, un titre pop new wave, qui mêle un texte puissant et une production originale dans une ambiance nostalgique. Ce titre pose les bases d’un EP plus pop qui comprendra notamment des collaborations avec Alex Lucas et Ben’do.

Nos dernières videos