Calme plat dans le piétonnier tournaisien à l'occasion des soldes

Calme plat dans le piétonnier tournaisien à l'occasion des soldes

-

En cette période de soldes, le piétonnier perd de nouveau vigueur. Une véritable catastrophe pour les commerçants.

Au fil des années, la fréquentation du piétonnier tournaisien est devenue problématique. Bien que la majorité des bâtiments en vente ait été vendue, les clients se font parfois très rares. Pour les commerçants, ce triste constat est surtout lié au manque de place de parking mais également au manque de dynamisme. De nombreuses animations culturelles avaient pourtant été organisées l'année dernière au cœur du quartier. Cette initiative, mise en place par l'ASBL Tournai Centre-Ville, avait engendré un réel enthousiasme auprès des commerçants et des clients. Aujourd'hui, en cette période de soldes, le piétonnier perd de nouveau vigueur. Une véritable catastrophe pour les commerçants.

"Depuis les travaux, le quartier est désert", explique le magasin PB Jeans. "Je pense que notre boutique survit grâce à son ancienneté et à sa réputation. Sinon, cela serait catastrophique. Pour ma part, il faudrait que les loyers soient plus abordables pour attirer des commerçants à s'installer dans le piétonnier et faire preuve de souplesse au niveau des places de parking. La Ville de Tournai ne fait absolument rien pour nous aider. En travaillant ici, je dois me garer sur le parking situé à la plaine des Manœuvres. Je comprends que cela peut refroidir certains clients".

Pour cette commerçante, cette période de soldes n'aide malheureusement pas à redynamiser le quartier tournaisien. "Les soldes n'ont plus aucun sens à l'heure actuelle. Les premiers jours de soldes ont été relativement bons. Aujourd'hui, je ne fais plus le même constat, les clients se font rares. De nos jours, les soldes ont lieu toute l'année avec des remises allant de 50 à 70%. Les clients n'ont donc plus le même engouement".

"Je n'ai encore rien vendu"

Au sein de la boutique les Tournaisiennes, spécialisée dans les robes de bal, le bilan est identique. "C'est mort dans les rues du piétonnier", précise la gérante. "L'essor du variant Omicron et la situation financière de la population n'aident pas. J'ai reçu quelques clientes qui voulaient se procurer des robes de mariages ou de bals mais en ce qui concerne les articles soldés, je n'ai encore rien vendu". Les commerçants du piétonnier du Tournai espèrent que les jours qui suivent seront plus bénéfiques même si l'espoir est, à ce jour, minime ...


Nos dernières videos