SÉRIE

Vigil: huis clos sous les mers

Vigil: huis clos sous les mers

Une série qui nous plonge dans l’atmosphère oppressante d’un sous-marin et qui a séduit 13 millions de téléspectateurs au Royaume-Uni. © World Productions

Une inspectrice écossaise est envoyée à bord d’un sous-marin nucléaire de la Royal Navy pour enquêter sur le décès suspect d’un membre d’équipage.

Le HMS Vigil est un sous-marin aux dimensions impressionnantes: long de deux terrains de football, haut comme quatre bus à impériale. 140 hommes et huit femmes y vivent en vase clos. Alors quand l’un d’entre eux est retrouvé mort, ça fait désordre. La commandante Amy Silva, de la police de Glasgow, est envoyée à bord pour faire la lumière sur ce décès, imputé à une overdose d’héroïne. Mais l’examen du corps révèle des traces d’agression. Sa perspicacité ne plaît pas au commandant qui la fait surveiller…

Les communications avec l’extérieur se limitent à des télégrammes, sous peine de trahir la position du Vigil. Pour l’épauler, à terre, la lieutenante Kirsten Longacre, en qui elle a totalement confiance.

La série créée par Tom Edge (The Crown), qui s’est intéressé aux scandales qui ont secoué la marine britannique ces dernières années (matériel défectueux, consommation de drogue, relations intimes entre membres d’équipage…), prend la forme d’un polar qui navigue entre la terre ferme, où la lieutenante Kirsten Longacre se retrouve au cœur d’une guerre d’influence entre la police et la Royal Navy, et le huis clos du sous-marin nucléaire.

Deux héroïnes aux antipodes

Pour la commandante Amy Silva, hantée par un événement traumatique qui l’a laissée dépressive et claustrophobe, cette enquête est une épreuve. Un personnage bien différent de la lieutenante Kirsten Longacre: "Quand j’ai commencé à développer les personnages, je savais que je voulais obtenir différentes textures, détaille Tom Edge à Arte. Sous l’eau, la lumière est absente, le sentiment de claustrophobie augmente. Par contraste, l’autre partie de l’enquête menée par Kirsten, un personnage plus ouvert et bien dans sa peau, m’a paru devoir évoluer à l’air libre dans les magnifiques paysages écossais. Le fait qu’Amy ne puisse pas répondre à Kirsten permettait aussi de repenser les problèmes de communication dans une relation amoureuse."

Une série en six épisodes qui glisse de l’enquête policière classique au thriller géopolitique, et un atypique duo d’héroïnes, campées par Suranne Jones (Gentleman Jack, Docteur Foster) et Rose Leslie (Game of Thrones, Downtown Abbey).

Arte, 20.55

Nos dernières videos