La Louvière: après en avoir claqué la porte en 2018, Michel Bury pourrait rejoindre le MR

La Louvière: après en avoir claqué la porte en 2018, Michel Bury pourrait rejoindre le MR

-

Jonathan Christiaens, qui avait lui aussi quitté le parti, souhaite de son côté favoriser une liste citoyenne pour les prochaines élections.

Le divorce avait été prononcé quelques jours seulement après les élections communales de 2018. Leurs mandats en poche, Jonathan Christiaens et Michel Bury avaient claqué la porte du Mouvement Réformateur de La Louvière pour finalement siéger en tant que conseillers communaux indépendants. C’est pourtant sous la bannière MR-IC que les deux hommes s’étaient présentés et avaient été élus. Un peu plus de trois ans plus tard, la réconciliation ne semble plus si impossible.

Bernard Liébin, nouveau président de la section locale, s’est en effet donné pour mission d’aller rechercher "les brebis égarées" en vue des prochaines élections. "L’objectif, c’est de stabiliser et renforcer le MR pour le présenter comme un partenaire crédible de majorité dès 2024. Et pour cela, il faut rassembler", explique le président. "Soit en convaincant de nouvelles personnes, soit en allant rechercher des personnes qui nous ont quittées."

Des contacts ont dès lors été repris avec Jonathan Christiaens et Michel Bury. "Michel Bury a clairement laissé entendre qu’il ne fermait la porte. Du côté de Jonathan Christiaens, les choses étaient moins claires et nous apprenons désormais qu’il préférerait se présenter sur une liste citoyenne. Dont acte." De nouveaux échanges sont prévus avec Michel Bury ces prochains jours. "Nous en ferons ensuite rapport au comité du MR louviérois, au début du mois de février."

La probabilité que ce dernier réintègre le MR, sans Jonathan Christiaens, apparait donc de plus en plus grande. Ce que ne dément pas le principal intéressé, qui a d’ailleurs payé sa cotisation au parti. "Je salue la volonté de Bernard Liébin de se retrousser les manches et de refaire du MR louviérois un parti fort", insiste Michel Bury. "Je suis parti pour des raisons personnelles mais je reste profondément libéral."

Et de poursuivre: "Je suis désormais dans une position d’attente, mon sort n’est plus entre mes mains mais entre celles du MR, qui devra se positionner sur mon cas. Je ne cherche aucune visibilité en vue de 2024, ce n’est pas mon intention. Je ne suis par ailleurs pas intéressé de siéger sur une liste citoyenne, car je ne lui vois pas d’avenir dans une commune comme La Louvière." La décision n’est donc pas tranchée mais d’un point de vue politique, ce serait donc le MR ou rien.

Au contraire de Jonathan Christiaens, qui estime qu’au niveau local, le MR n’est plus ce qu’il était. "Je reste libéral mais je ne me retrouvais plus nécessairement dans les positions du parti. Il n’est pas question pour mois de retourner vers le MR à l’approche des élections", nous expliquait-il il y a plusieurs semaines. "Je reste convaincu qu’il est possible de présenter une véritable liste citoyenne lors des prochaines élections."

D’ici là, de l’eau aura encore coulé sous les ponts. Les deux conseillers indépendants semblent en revanche nager dans des directions opposées.


Nos dernières videos