article abonné offert

BIEN-ÊTRE

Remercier pour rester en bonne santé!

Remercier pour rester en bonne santé!

aaabbc — stock.adobe.com

Ce 11 janvier, c’est la journée internationale, mais non officielle, du "merci". Une occasion idéale pour le JDE de remercier ses fidèles lecteurs et de décrypter ce mot qu’on emploie régulièrement, mais peut-être pas suffisamment.

Dans le calendrier, il y a des tas de journées mondiales qui permettent de mettre l’accent sur différentes causes, différents événements. Pourtant la journée mondiale du "merci" n’est pas officiellement reconnue et il est bien difficile de retrouver son origine.

Certains racontent que cette journée a été inventée par des vendeurs de cartes postales pour augmenter leurs ventes… Qu’importe finalement! Ce mot fait tellement de bien à entendre ou à dire. D’ailleurs quelle est l’origine de cette formule de politesse?

Le mot merci vient du latin "mercedem", lui-même issu de "merces" qui renvoie au salaire, à la récompense ou encore le prix. Il était donc, à l’origine et utilisé au féminin, employé lorsqu’un marché était réalisé entre deux personnes et faisait office d’une faveur accordée. Employé au masculin, il prend encore un autre sens allant davantage vers la pitié ou la faveur encore, mais sans marché cette fois! C’est au 9e siècle, en France, qu’il apparaît sous sa forme presque définitive en se transformant en "mercit". Il faudra attendre le 14e siècle pour que le terme ne s’emploie en guise de remerciement, de gratitude.

Thanksgiving, une fête aux États-Unis

Aux États-Unis, le 4e jeudi du mois de novembre, on célèbre la Thanksgiving (en mangeant de la dinde et du gâteau au potiron), une journée consacrée au remerciement.

Cette tradition remonte à 1620. Cette année-là, des dizaines d’Anglais arrivés en bateau, s’établissent aux États-Unis, dans l’actuel état du Massachusetts. Mais leur premier hiver est très rude: arrivés trop tard pour faire des plantations, beaucoup d’entre eux meurent de maladies et de faim. Au printemps suivant, les Indiens du pays leur apprennent alors la culture du maïs, des haricots et des potirons. Pour les remercier, les Anglais décident d’organiser une grande fête l’automne suivant. Depuis, la tradition est restée!

Aujourd’hui, Thanksgiving se fête en famille ou entre amis, autour d’une dinde et d’un gâteau au potiron. C’est une façon de fêter la fin de la récolte d’automne mais aussi de venir en aide aux plus pauvres, comme les Indiens l’avaient fait au 17e siècle pour les Anglais. Et depuis 1941, grâce au président Roosevelt, c’est devenu un jour férié.

Un mot magique?

Selon les scientifiques qui étudient la psychologie, la gratitude (le fait de dire merci, d’être reconnaissant) est bonne pour la santé. Pour peu bien sûr qu’elle soit réellement ressentie et que le merci ne soit pas juste prononcé par automatisme comme c’est bien souvent le cas…

Dire merci renforce les liens que nous entretenons avec les autres: cela crée un cercle "vertueux", c’est-à-dire une spirale positive. En remerciant sincèrement, on invite les autres à faire de même autour d’eux et au final, cela rend tous ces gens plus heureux. Les chercheurs ont d’ailleurs prouvé dans une étude que les personnes qui se montraient reconnaissantes avaient davantage de contacts que les autres.

Le mot merci a donc directement un effet sur notre solitude qui est moins forte et cela se répercute sur notre moral, sur notre humeur. Et quand la santé mentale se porte bien, il en va généralement de même pour la santé physique! Ainsi, le merci aurait une influence positive sur le stress, elle permettrait de le diminuer. Or, on sait que le stress peut avoir de terribles conséquences sur le corps…

Le sondage de la semaine