Amazon galère: ses clients délaissent rapidement Alexa l’assistant vocal

Amazon galère: ses clients délaissent rapidement Alexa l’assistant vocal

Intégrée à une enceinte intelligente, Alexa d’Amazon vous écoute en permanence, prêt à répondre à la moindre de vos questions ou de vos demandes. Internet

Des documents confidentiels montrent qu’Amazon n’arrive pas à convaincre ses clients de continuer à utiliser leur enceinte intelligente.

Les propriétaires d’une enceinte connectée Alexa se désintéressent rapidement de l’assistant vocal d’Amazon, révèle un article éloquent de Bloomberg. En 2020, 25% des foyers américains possédaient au moins un appareil Alexa, révèle le média américain qui s’est procuré des documents internes confidentiels. Mais la plupart des propriétaires ont essentiellement fait appel à ses services pour lancer de la musique, programmer une minuterie en cuisinant ou pour allumer les lumières. "Les gens ne trouvent pas Alexa si utiles que ça", tranche Bloomberg.

Selon un de ces documents datés de 2019, les employés d’Amazon remarquent que les nouveaux utilisateurs d’Alexa découvrent la moitié des fonctionnalités qu’ils utiliseront dans les trois heures qui suivent l’activation de l’appareil. Pire, "selon des données internes", poursuit Bloomberg, "il y a eu des années pendant lesquelles 15 à 25% des nouveaux utilisateurs d’Alexa n’étaient plus actifs dès la deuxième semaine qui suivait leurs débuts avec l’appareil."

Amazon emploierait plus de 10 000 personnes pour travailler sur Alexa. La vente des appareils, comme l’Echo Dot, serait toujours déficitaire: 5$ de pertes par enceinte vendue en 2018, 2$ en 2021.

Dans un autre mémo, Amazon semble considérer que la période de croissance des enceintes intelligentes Alexa est d’ores et déjà dépassée. Le marchand en ligne ne s’attend plus qu’à des croissances annuelles limitées à quelque chose comme 1,2%.

Nos dernières videos