COURSE À PIED

"Amaury Paquet, la fierté du Team De Valois"

"Amaury Paquet, la fierté du Team De Valois"

Amaury Paquet et Larbi Chababe, toujours complices. -

Larbi Chababe tourne la page du Team De Valois et désire se concentrer sur son activité professionnelle.

Après dix années de succès en Belgique et en Europe, Larbi Chababe met un terme au Team De Valois, équipe de course à pied qui a décroché bien des succès en Belgique mais aussi à l’étranger ces dernières années.

"J’ai décidé de me consacrer à ma vie familiale et professionnelle. De Valois a débuté en janvier 2012 et se terminera le 31 décembre. Le team laisse derrière lui des victoires incroyables sur des monuments tels que, par exemple, les 20 Km de Bruxelles, indique Laebi Chababe. Pour moi, ces 10 années ont été une expérience riche en rencontres qui font de notre sport le plus beau de tous. Je pars sans regrets, sans amertume, avec le sentiment du devoir accompli. J’ai appris énormément de choses sur le coaching mental, le management, et cela m’aidera pour la suite. Je pense sincèrement que De Valois a été l’expérience de ma vie."

Quand on évoque avec lui cette longue période de travail avec des coureurs, un nom sort du lot. Le Charneutois Amaury Paquet restera longtemps dans la mémoire de Larbi.

"Durant ma carrière de coach, Amaury m’a particulièrement marqué. C’est le seul que j’ai vraiment fait évoluer depuis son accès au team. Quand il est arrivé, à 19 ans et plutôt novice, il avait un chrono de 1h15 sur semi. Aujourd’hui, 10 ans après, il vaut 1h02. Il a connu de beaux succès chez nous avec un record sur les Quatre Cimes, avec une énorme victoire aux 20 Km de Bruxelles en 58’30. Pour moi, c’est vraiment la fierté du team De Valois."

 

Quel avenir?

 

Mais que vont devenir les coureurs de cette formation? Vont-ils chercher une autre structure, un autre coach? Tout reste encore à préciser. Les possibilités ne manquent pas. Le RFCL est, par exemple, une opportunité. Bruno Hensenne, un des entraîneurs du RFCL à Oupeye, ignorait la décision de Larbi. "C’est grâce à vous que j’apprends la nouvelle, nous confiait-il. Je connais assez bien Larbi et nous avons des approches assez différentes de ce que sont le coaching et l’entraînement. Pour le moment, je n’ai encore été approché par aucun de ses athlètes. Les portes restent bien sûr ouvertes pour en accueillir mais ceux qui seront éventuellement intégrés devront accepter nos méthodes, notre manière de travailler, la vie en groupe avec tout ce que cela comporte. De Valois a souvent récupéré des coureurs déjà en place. Ici, en club, c’est différent. On les a du début jusqu’à ce qu’ils deviennent des élites. C’est un cursus complet", conclut-il.


Nos dernières videos