BELGIQUE

Manifestations contre le pass sanitaire: un huitième émeutier présumé identifié et un mineur remis en liberté

Manifestations contre le pass sanitaire: un huitième émeutier présumé identifié et un mineur remis en liberté

Photo News (Illustration)

La police bruxelloise a identifié un huitième suspect de participation aux émeutes qui ont éclaté à la suite de la première manifestation à Bruxelles contre le pass sanitaire le 21 novembre, selon le parquet de Bruxelles.

La police a diffusé un avis de recherche pour 19 personnes suspectées d’avoir pris part à la rébellion.

La manifestation du 21 novembre dernier contre le pass sanitaire a rassemblé à Bruxelles environ 35.000 participants. La plupart d’entre eux ont protesté dans le calme, mais en marge du cortège de violentes émeutes ont éclaté. La police a eu recours aux canons à eau et au gaz lacrymogène après que des manifestants ont lancé des feux d’artifice et d’autres projectiles sur la police. De plus, des poubelles et des palettes ont été incendiées. Un supermarché a même été pillé.

La police a arrêté un total de 45 personnes, dont 42 administrativement et trois judiciairement. L’un de ces trois suspects a été libéré, le second doit comparaître devant le tribunal correctionnel en janvier, et le troisième, placé sous mandat d’arrêt dans un premier temps, a été libéré sous conditions par la chambre du conseil de Bruxelles.

Le parquet de Bruxelles a diffusé un avis de recherche pour 19 personnes qui auraient également été impliquées dans les émeutes. Jusqu’à présent, sept de ces 19 suspects avaient été identifiés. Un huitième vient de l’être également. L’enquête se poursuit.

Un mineur remis en liberté

Le mineur qui a été arrêté dimanche dernier, lors des émeutes après la deuxième manifestation à Bruxelles contre le pass sanitaire, a été libéré, selon le parquet de Bruxelles mercredi. Le cas du jeune homme est désormais entre les mains du tribunal de la jeunesse.

Environ 8.000 personnes ont participé à cette manifestation à Bruxelles dimanche, selon la police. Elle s’est en grande partie déroulée sans incident, mais par la suite des groupes de participants ont cherché une confrontation avec la police. Les forces de l’ordre ont fait usage du canon à eau et de gaz lacrymogène. Quatre manifestants ont été blessés, ainsi que deux policiers. Vingt personnes ont été arrêtées administrativement, puis libérées quelques heures plus tard.

La police a également arrêté un mineur d’âge pour son implication présumée dans les émeutes. Le jeune homme a été arrêté et mis à la disposition du parquet de Bruxelles, lequel l’a désormais confié au tribunal de la jeunesse.

L’enquête sur les émeutes se poursuit. De nombreuses images de caméra de vidéo-surveillance sont visionnées pour identifier différents suspects.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos