article abonné offert

JUDICIAIRE

Il devra rembourser les tickets repas détournés dans des écoles de Wellin et Libin

Il devra rembourser les tickets  repas détournés dans des écoles de Wellin et Libin

Montant estimé de l’argent détourné? 17 222€ provenant de la vente de tickets repas. L’ancien comptable devra les rembourser. (Photo d’illustration) WavebreakmediaMicro – stock.adobe.com

L’ancien comptable de deux écoles de Wellin et Libin est condamné à une simple déclaration de culpabilité. Il devra payer plus de 29 000€.

Simple déclaration de culpabilité pour l’ancien comptable des écoles de la Communauté française de Wellin et Libin. Il est ainsi condamné pour avoir détourné 17 222 € provenant de la vente de tickets repas et pour avoir établi une comptabilité qui ne correspond pas à la réalité. Des faits très anciens qui remontent entre 2009 et 2012!

Avec cette simple déclaration de culpabilité, on pourrait croire que le comptable s’en sort très bien. Sur le plan pénal, certes. Mais sur le plan civil, cette culpabilité est lourde de conséquence. Le sexagénaire devra rembourser les 17 222€, augmentés des intérêts compensatoires, à la Communauté française, ainsi que verser 500€ de dommage moral.

Qui plus est, il devra payer les frais de justice, soit 11 729€.

L’ardoise finale est donc salée.

Pour rappel, le comptable, par l’entremise de son avocat Me Davreux, plaidait pour une prescription et des poursuites irrecevables au vu du dépassement du délai raisonnable.

Le Tribunal ne l’a pas entendu de cette oreille. La prescription? Pas avant mars 2022, estime le Tribunal.

Quant au dépassement du délai raisonnable, la juge Françoise Hertay en a bien tenu compte, mais pas pour déclarer les poursuites irrecevables, juste pour condamner le prévenu à une simple déclaration de culpabilité.

Il clame son innocence

Lui, clamait son innocence, et ce, depuis le tout début de l’affaire, expliquant avoir seulement reproduit un système qui était mis en place avant son arrivée et à la demande de la directrice. Et qu’il n’a pas détourné le moindre euro.

L’argent des tickets repas transitait par les mains des instituteurs, de la directrice, puis du comptable avant d’arriver à la banque, sans qu’un seul reçu soit tenu…

"Le prévenu se devait d’exercer ses fonctions [de comptable] en veillant à la bonne tenue des comptes, en vérifiant les données comptables et en enregistrant les données de façon correcte", souligne le Tribunal dans son jugement, parlant de "négligences graves et répétées"


Nos dernières videos