article abonné offert

HUY

Huy: "L’histoire de Kevin, SDF, m’a touchée"

Huy: "L’histoire de Kevin, SDF, m’a touchée"

Le SEF aide les personnes sur une plus longue durée mais n’a pas vocation d’être un abri de nuit. Heymans

Elle sortait du cinéma, à Huy, quand son regard a croisé celui de Kevin, SDF. La jeune femme a tenté de lui trouver un toit mais sans succès… Il n’y a pas d’abri de nuit à Huy.

Elle sortait du cinéma, à Huy, où elle avait passé une chouette soirée. C’était le 11 novembre dernier. Sur les marches qui mènent au complexe cinématographique, son regard a croisé celui de Kevin, un jeune SDF, "transi de froid". Et la jeune femme a commencé à papoter avec lui. "Il loge dans un conteneur à Statte, il va souvent se réfugier au cinéma ou encore au Night and Day. J’ai parlé avec lui, j’ai voulu lui trouver une solution." Lui dénicher un toit pour qu’il n’ait plus à passer une seule nuit dans "son" conteneur.

La jeune femme a multiplié les coups de fil, auprès de personnes qu’elle connaissait. Elle a laissé des messages espérant qu’on la rappellerait avec une solution. "Lui, il ne voulait pas que j’appelle la police…" Sans solution ce soir-là, elle n’a eu d’autre choix que de le laisser là, "un peu dépourvue".

Pas question de laisser tomber Kevin, son histoire l’avait touchée. La jeune femme a repris son bâton de pèlerin le lendemain pour s’entendre dire qu’il n’y a pas d’abri de nuit à Huy. Que la solution était, pour Kevin, de se faire aider par l’accueil de jour mis sur pied par le service prévention puis d’aller sur Liège pour y passer la nuit dans une des structures existantes. "On m’a dit que le CPAS lui fournirait un ticket de train." La jeune femme a aussi pris rendez-vous avec le bourgmestre f.f. Éric Dosogne. "Je l’ai rencontré vendredi dernier, il était très empathique mais il m’a confirmé qu’il n’y avait pas d’abri de nuit à Huy, qu’il n’avait pas de solution."

La jeune femme aurait pu se contenter de cette réponse. Mais elle veut aller plus loin, elle veut aider. "Je ne sais pas pourquoi je me suis arrêtée près de Kevin. Je me dis juste que ça peut arriver à n’importe qui. Ce garçon m’a touchée. Il était cohérent dans ce qu’il racontait et il ne demandait rien. Mais aujourd’hui, je n’ai plus de nouvelles de lui…"

 

 

 

Et si la réponse venait de l’ensemble des communes de l’arrondissement?

 

Il a déjà interpellé le bourgmestre f.f. de Huy à plusieurs reprises sur le sujet. Pourquoi ne pas créer un abri de nuit sur Huy? Avec, à chaque fois, la même réponse: Huy n’a pas les moyens financiers pour mettre cela en route. Alors? Aujourd’hui, le député wallon, et conseiller communal écolo hutois, Rodrigue Demeuse revient sur le sujet… et envisage une approche plus large via la Conférence des élus de Huy-Waremme qui rassemble les 31 communes. "J’aimerais qu’on en débatte ensemble car je suis convaincu que la réponse doit être supracommunale."

A Huy-Waremme, il n’existe pas d’abri de Huy. Les SDF n’ont d’autre choix que de se rabattre sur Namur ou Liège, là où de telles structures existent. Au niveau wallon, il existe 58 maisons d’accueil, 15 maisons de vie communautaire et 12 abris de nuit qui totalisent 2421 places. S’il existe des abris de jour à Huy, il n’y a pas de structure pour la nuit. Les deux maisons d’accueil que sont le SEF (le Service d’entraide familiale) de Huy et la Traille d’Engis ne répondent pas à l’urgence mais proposent plutôt un accompagnement dans la durée. De plus, ces structures ne savent répondre à toutes les demandes. Ils sont nombreux à rester sur le carreau.

Il faut travailler à une solution entre toutes les communes de l’arrondissement. Et saisir la balle au bond après que la ministre Morreale ait montré son intérêt à soutenir une structure qui couvrirait plusieurs communes de l’arrondissement. Déjà parce qu’aucune commune, seule, n’atteint le seul des 50.000 habitants, nécessaire pour la reconnaissance d’un abri de nuit. Il est clair que la Conférence des élus pourrait jouer un rôle dans cette création mais aussi dans la recherche de subsides. Et l’écolo hutois compte mettre le point à l’ordre du jour d’une prochaine séance de travail. "La Conférence des élus regroupe des représentants de chaque parti. On peut demander à ce que le conseil d’administration discute de certains points. Et c’est clairement un point pour la Conférence des élus. Je travaille sur le dossier depuis des mois, j’ai rencontré plein d’acteurs de terrain. J’aimerais qu’on puisse en discuter entre responsables politiques." La Ville de Huy estime n’avoir pas les moyens pour développer une telle structure. "J’espère que le problème n’est pas une question de localisation mais de moyens. Il faut se mettre ensemble et aller chercher les leviers financiers." Puis trouver un lieu, dans la vallée "car c’est là qu’est la demande" pour mettre sur pied un abri de nuit.

 


Nos dernières videos