Du metavers aux pénuries, les 5 tendances technologiques de 2022

Du metavers aux pénuries, les 5 tendances technologiques de 2022

Meta, le nouveau nom du groupe Facebook, va vous inciter de plus en plus à découvrir son metavers, son monde virtuel à explorer via un casque VR ou des lunettes de réalité augmentée. DIgilife – stock.adobe.com

Facebook voudra encore réinventer la roue, la PS5 sera toujours introuvable et la 5G décollera en Belgique en 2022.

Le monde des nouvelles technologies est comme une cocotte en ébullition permanente. De ses flots bouillonnants émergent des nouvelles tendances, certaines durables, d’autres éphémères. Après l’envolée de TikTok en 2020, la percée ratée du cloud gaming en 2021, quelles seront les tendances incontournables de 2022?

Comme de coutume, Facebook essaiera de mettre son grain de sel dans le dossier, en misant des milliards de$ sur un concept exploré de longue date.

1.Le metavers

C’est un changement de nom qui est loin d’être anodin. Facebook est devenu Meta en octobre 2021 pour confirmer sa stratégie à long terme: développer son metavers, un monde virtuel censé accueillir dans le futur une partie de notre vie sociale, professionnelle, associative, etc. Un casque de réalité virtuelle ou des lunettes de réalité augmentée seront requis pour s’y connecter.

Exemple: vous enfilez votre casque VR (virtual reality) pour assister à une réunion de travail dans une salle virtuelle au sein de laquelle chaque collègue est représenté par un avatar.

+ Dans cette vidéo, Facebook montre comment son casque Oculus Quest 2 permet de partager des expériences sociales, à distance:

C’est un virage stratégique majeur pour le réseau social cher à Mark Zuckerberg. Après avoir investi 10 milliards de$ dans son metavers en 2021, Facebook, pardon Meta, va nous le servir à toutes les sauces en 2022.

Le concept n’est pas neuf. Il était déjà dans l’ADN du monde virtuel de Second Life lancé en 2003. Il est exploité avec succès dans le jeu vidéo Fortnite, lors de concerts virtuels qui rassemblent des millions d’internautes.

2.Les cyberattaques

Les cyberattaques se sont succédé à cadence infernale en 2021. En ligne de mire: les attaques qui ont paralysé les systèmes informatiques de la ville de Liège, du barreau de Charleroi, de la clinique Saint-Luc de Bouge, du Centre Hospitalier de Wallonie picarde à Tournai…

Les particuliers sont plus spécifiquement visés par le phishing (hameçonnage). Concrètement, vous recevez un message (mail, SMS, WhatsApp, Messenger…) qui usurpe l’identité d’une institution, d’une marque, d’une banque, etc. Tout est mis en œuvre pour vous inciter à livrer des informations confidentielles, comme vos données bancaires, ou à installer un logiciel malveillant qui bloque vos fichiers avant de réclamer une rançon.

Il n’y a pas de raison que les activités des hackers baissent de régime en 2022. Que du contraire. Des piratages spectaculaires, comme celui du groupe MediaMarkt en novembre 2021, sont plus que jamais redoutés.

3.Les pénuries

Entamée en 2020, la crise des semi-conducteurs pourrit encore et encore la production mondiale des appareils électroniques et par extension tout ce qui embarque de l’électronique. Sont touchés: les secteurs de l’automobile, des consoles de jeux, des smartphones, des cartes graphiques, etc.

Indispensable et jusqu’ici irremplaçable, le semi-conducteur est un matériau qui, à l’image du silicium, conduit l’électricité dans certaines conditions mais pas dans d’autres. Ça en fait le moyen idéal pour contrôler un courant électrique.

Liée au coronavirus, à la guerre commerciale USA/Chine ou encore à la reprise plus forte que prévu, la pénurie mondiale des semi-conducteurs est à l’origine des pénuries de PlayStation 5 et de Xbox Series X, des longs délais en cas de commande d’une voiture.

Ces pénuries se poursuivront en 2022, les plus pessimistes estimant qu’un retour à la normal n’interviendra pas avant 2023.

Du metavers aux pénuries, les 5 tendances technologiques de 2022
La PlayStation 5 de Sony sera toujours très compliquée à trouver en 2021, à cause de la forte demande pour les semi-conducteurs dont la production est erratique depuis 2020. Rokas – stock.adobe.com

4.Le smartphone pliant

Originellement, deux obstacles majeurs bloquaient l’adoption du smartphone pliant par le grand public: la technologie imparfaite et fragile, le prix. Heureusement, depuis le lancement du Samsung Galaxy Fold en septembre 2019, de sérieux progrès ont été enregistrés dans les deux domaines.

Calqué sur les anciens téléphones à clapet, le Samsung Galaxy Z Flip3 5G d’août 2021 prouve qu’il est possible de produire un téléphone novateur, solide et qui se referme sur lui-même. Reste la question du prix (1059€). La barre psychologique des 1000€ n’est pas franchie.

Elle devrait l’être en 2022, avec l’arrivée de nouveaux modèles imaginés par Google (Pixel Fold), Oppo ou encore Xiaomi.

+ Dans cette vidéo, Samsung présente ses deux smartphones pliants de 2021, le Z Flip3 5G et le Z Fold3:

5.L’accélération de la 5G

Politiquement bloqué depuis 2018 en Belgique, le déploiement de la 5G prendra son envol dans la deuxième moitié de l’année 2022. Entre avril et juin 2022, les opérateurs mobiles (Proximus, Orange, Telenet/Base) et les candidats opérateurs se disputeront d’abord aux enchères les lots des bandes de fréquences indispensables au réseau mobile de nouvelle génération.

Après attribution des lots, les opérateurs seront en mesure de proposer des abonnements mobiles 5G ville par ville, zone par zone, au fil de la progression de la couverture 5G par leur réseau d’antennes et de pylônes.

Dans ce cadre, la Belgique ne ferme pas complètement la porte à un quatrième opérateur actif sur le marché des particuliers.

Téléchargez notre supplément seniors
Nos dernières videos