article abonné offert

VERVIERS

165 repas distribués à la Croix-Rouge

Les élèves de la section hôtellerie de l’Institut Notre-Dame à Heusy préparent un menu trois services pour les bénéficiaires de la Croix-Rouge de Verviers. Ils livreront 165 repas ce mardi.

Un potage à la tomate, des paninis poisson ou volaille et puis en dessert, des choux à la crème pâtissière, une petite bûche de Noël, un morceau de gâteau de Verviers et un baiser de Malmedy. Depuis plusieurs jours, les élèves de la section hôtellerie de l’Institut Notre-Dame à Heusy s’affairent en cuisine. Ce mardi, ils livreront 165 repas à la Croix-Rouge verviétoise. "C’est un moment important pour nos bénéficiaires, raconte le Président de la Croix-Rouge Verviers-Dison-Pepinster, André Rouffart. C’est réellement un repas de fête. J’ai toujours des échos positifs. Quelques bénévoles peuvent aussi en profiter. Ça nous permet de les remercier pour tout le travail de l’ombre qu’ils effectuent durant l’année. "

18 élèves de 4e technique et professionnel participent à cette action solidaire. Habituellement, les jeunes cuisinent pour les autres étudiants. Ici, c’est donc un peu différent. "Ça met un peu plus de pression, souffle Théo. On est plus chargé, mais je suis très content de participer. Ma sœur l’avait déjà fait une année et j’avais envie de le faire à mon tour." Ethan était lui dans l’équipe dessert. Il a déjà préparé et dressé toutes les bûches. "C’est différent de travailler pour des gens extérieurs. Je suis content de le faire, d’aider des personnes défavorisées."

Au départ de ce partenariat entre l’Institut Notre-Dame et la Croix-Rouge, l’envie du directeur, Simon-Pierre Baiwir, de redonner du sens au travail des étudiants. " Ils peuvent se rendre compte qu’ils sont capables de donner quelque chose, d’aider des personnes en difficulté et ça les met en valeur aussi. Je pense que ça les aide à grandir. " Un sentiment partagé par l’un des deux professeurs qui accompagne ces élèves, Pascal Michiels, "ils en reviennent enrichis, ce sont des rencontres qui les marquent. D’ailleurs je leur demande de prêter plus d’attention à la rencontre et la discussion avec les gens, plutôt qu’au côté technique et exigence, comme c’est le cas à l’école."

Demain, dès 11 heures, les repas seront donc distribués aux bénéficiaires de la Croix-Rouge. Si pas mal de préparations ont déjà été réalisées, ils restent encore des casseroles sur le feu. L’heure est aux derniers préparatifs, histoire de ravir les papilles gustatives des 165 verviétois.

Trois ans de partenariat entre l’école et la Croix-Rouge

Ce repas annuel, préparé par les étudiants de l’Institut Notre-Dame à Heusy, en est à sa troisième édition et à chaque fois, l’organisation a été différente, bouleversée par le coronavirus. Cette action est née grâce à la maman du chef cuisinier, qui était bénévole à la Croix-Rouge.

Pour la première édition, les élèves faisaient le service à table. "Je me souviens que ça avait marqué les bénéficiaires que les étudiants soient habillés en costume pour eux et ça m’avait ému, note le Président de la Croix-Rouge de Verviers, André Rouffart. On a toujours des bons retours avec des plats très bons."

L’an passé, le service se faisait à emporter, directement à l’école.

Et puis pour cette troisième année, c’est encore un peu différent. Les étudiants distribueront les plats à emporter directement aux bénéficiaires, depuis le centre de la Croix-Rouge. "Ça va leur permettre d’avoir des échanges. C’était important pour nous de maintenir cette action et je pense que ça l’était aussi pour la Croix-Rouge. Outre le repas, c’est un peu dignité qu’on offre à ces personnes qui en sont souvent privées dans la société", précise Simon-Pierre Baiwir, directeur de l’Institut Notre-Dame.


Nos dernières videos