Memphis écrase Oklahoma City et signe le plus grand écart de points de l’histoire de la NBA (vidéo)

Memphis écrase Oklahoma City  et signe le plus grand écart de points de l’histoire de la NBA (vidéo)

Les Grizzlies sont devenus la première équipe à gagner un match en NBA avec un avantage de plus de 70 points. Instagram @memgrizz

Les Grizzlies de Memphis n’ont eu aucune pitié pour Oklahoma City, signant au passage un écart de points jamais vu en NBA.

Memphis a dominé Oklahoma City 152-79, avec un écart de 73 points le plus grand de toute l’histoire de la NBA, la Ligue nord-américaine de basket, ce jeudi.

De son côté, Phoenix a lui aussi établi un record. Jamais jusqu’ici les Suns n’avaient signé dix-huit victoires consécutives. Ils ont infligé à cette occasion une 18e défaite en 22 matchs au plus mauvais élève de la classe Detroit (114-103) et présentent le meilleur bilan actuel de dix-neuf victoires et trois défaites. Phoenix aura un tout autre défi à relever vendredi sur le parquet de Golden State, deuxième à l’Ouest (18 v-3 d), en quête de revanche après défaite mardi dans l’Arizona.

Les Grizzlies sont devenus la première équipe à gagner un match en NBA avec un avantage de plus de 70 points. Le précédent record était un écart de 68 points (148-80), obtenu par les Cleveland Cavaliers contre le Miami Heat le 17 décembre 1991.

L’Américain Jaren Jackson Jr a mené l’assaut avec 27 points, aidé par l’ailier fort espagnol Santi Aldama, auteur de 18 points et 10 rebonds.

Au total, neuf joueurs des Grizzlies ont marqué plus de dix points, devant les plus de 18.000 spectateurs, aux anges, réunis au FedExForum de Memphis.

Les Grizzlies, qui menaient 72-36 à la pause, ont eu jusqu’à 78 points d’avance au cours du match (145-67), le plus gros écart enregistré en NBA depuis la saison 1996-1997.

Quant au Thunder, ce nouveau record d’équipe la plus lourdement battue en NBA s’ajoute à celui, tout aussi peu glorieux, du plus lourd écart enregistré à domicile (57 points, le 1er mai dernier contre les Indiana Pacers 95-152).

OKC a l’excuse d’avoir dû jouer sans sa vedette Shai Gilgeous-Alexander, blessé. Le Thunder compte six victoires en vingt-deux rencontres a enregistré un huitième revers de rang. Lors de ses sept précédentes défaites la marge moyenne n’était que de 13 points.

Toronto a créé la surprise en venant à bout des champions en titre de Milwaukee 97-93. Les Bucks ont joué sans Giannis Antetokounmpo (douleur à un mollet), double MVP en 2019 et 2020 et MVP des Finales 2021. Les 26 points de Jrue Holiday, les 22 de Khris Middleton et les 15 de Bobby Portis n’ont pu compenser les efforts conjoints de Fred VanVleet (29 pts), Pascal Siakam (20 pts) et Scott Barnes (13 pts) et de la défense des Raptors (10 interceptions et 7 contres). La série victorieuse de Milwaukee s’est donc arrêtée à huit succès et celle négative de Toronto à cinq défaites.

En battant New York 119-115, Chicago (15 v-8 d) s’est emparé de la deuxième place à l’Est (derrière Brooklyn (15 v-6 d), lors d’une rencontre marquée par les 34 points de DeMar DeRozan, et les 27 de Zach LaVine et Nikola Vucevic. Les Knicks peuvent avoir des regrets. Ils ont comblé un retard de 21 points pour égaliser à 111-111 avant de s’incliner.

San Antonio a parfaitement profité de l’absence du All-Star des Blazers Damian Lillard et dominé largement une équipe de Portland vite résignée 114-83. Les Spurs ont gagné leur troisième match de suite mais leur bilan de sept succès et treize défaites ne les place qu’en douzième position à l’Ouest.

Nos dernières videos