Codeco ce 3 décembre 2021: fermer est "inconcevable" pour le secteur culturel

Codeco ce 3 décembre 2021: fermer est "inconcevable" pour le secteur culturel

Le secteur culturel a l’impression «de ne pas être pris au sérieux», face à des décisions prises sans «concertation» avec le terrain. erika8213 - stock.adobe.com

"Nous trouvons que la demande de fermer les théâtres (...) est inconcevable et nous avons une sensation désagréable de ‘déjà-vu’", écrivent dans un communiqué jeudi La Monnaie, Bozar, le Belgian national orchestra, le Théâtre national et le KVS, alors que le Comité de concertation doit à nouveau se réunir vendredi à 9h00.

"Refuser maintenant au public l’accès à la culture alors qu’il est clair pour tout le monde que les sources de contamination les plus dangereuses ne s’y trouvent pas, semble terriblement arbitraire", poursuit le secteur culturel. "Depuis plus d’un an, notre secteur a recours à des protocoles stricts, le port du masque est obligatoire, nous travaillons en bulles, nous faisons passer des tests à notre personnel plusieurs fois par semaine, etc."

Le secteur a l’impression "de ne pas être pris au sérieux", face à des décisions prises sans "concertation" avec le terrain.

"Nous demandons donc avec insistance qu’en cette période de fin d’année difficile et dangereuse, le secteur culturel ne soit pas privé de la possibilité d’exercer sa raison d’être: donner du sens, émouvoir, remettre en question, donner de la profondeur, soulager la solitude, offrir du réconfort", concluent les directions générales des différentes instances culturelles.

 

 

Les cinémas demandent à rester ouverts

 

Les distributeurs de films de Belgique et les exploitants de salles de cinéma ont, eux aussi vivement réagi jeudi aux rumeurs faisant état d’une possible fermeture prochaine des lieux culturels. "Il nous paraît aberrant de vouloir suspendre l’activité des salles de cinémas alors que celles-ci sont ne sont pas considérées, selon toutes les études disponibles dont nous avons connaissance, comme des lieux de contaminations", dénoncent les différentes parties dans un communiqué.

"Les masques buccaux y sont obligatoires, la ventilation y est optimale et le personnel est spécialement formé. En outre, les salles de cinéma appliquent avec rigueur le contrôle des CST et des cartes d’identité", ajoutent distributeurs et exploitants.

 

Eviter des pertes pour le secteur

 

Les différents acteurs estiment par ailleurs qu’une fermeture conduirait à enlever à la population une possibilité de s’évader d’un climat anxiogène. "La fermeture des salles de cinéma priverait (...) la population d’un de ses loisirs préférés - surtout durant la période de fin d’année - et enlèverait encore un moyen supplémentaire de se détendre (...)."

Tous rappellent par ailleurs que cela conduirait à des pertes financières importantes pour le secteur, donc à un avenir sombre. "C’est un nouveau coup dur pour le secteur avec des sorties importantes prévues et qui pourraient nous permettre de tenir le coup", avancent-ils.

"Nous demandons, donc, avec fermeté aux autorités politiques de prendre des mesures tenant compte de l’efficacité sanitaire prouvée et de maintenir les cinémas ouverts", insistent-ils. "Il est scientifiquement prouvé que les cinémas et autres lieux culturels ne présentent pas de risque en termes de contamination et ils nous semblent jouer un rôle fondamental pour aider la population à traverser ces mois compliqués le plus sereinement possible."

 



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos