article abonné offert

Plateforme QVAX: mode d’emploi pour la 3e dose du vaccin anti-Covid

Plateforme QVAX: mode d’emploi pour la 3e dose du vaccin anti-Covid

La plateforme QVAX permet de recevoir sa dose «booster» du vaccin en last minute. BELGA

Depuis ce jeudi, il est de nouveau possible de s’inscrire sur une liste d’attente pour recevoir la dose "booster" du vaccin contre le Covid via la plateforme QVAX. Petite piqûre de rappel.

Au printemps dernier, la plateforme QVAX était lancée afin d’éviter de gaspiller de doses de vaccin et offrir à ceux qui le souhaitaient la possibilité d’être protégés plus rapidement, avant d’avoir reçu leur convocation. Cette fois, il ne s’agit plus de lutter contre le gaspillage, les doses de vaccin pouvant être conservées pendant un mois, mais bien de remplir les plages horaires des centres de vaccination afin de booster l’immunité collective.

La liste d’attente numérique a été réactivée ce jeudi après un démarrage un peu poussif: la plateforme n’a été accessible qu’après 9h30 à cause d’un problème technique. À 10h03, la page d’accueil mentionnait 2 618 visiteurs, un temps d’attente de 2 minutes. A 15h30, 27.000 personnes s’étaient déjà inscrites pour recevoir en last minute leur dose de rappel.

Qui peut s’inscrire sur cette liste d’attente? À quelles conditions? Quelle est la procédure à suivre? Petite piqûre de rappel.

 

1.Qui peut s’inscrire?

 

Pour recevoir la dose "booster" via la plateforme QVAX, il faut être âgé de 18 ans et plus, avoir été complètement vacciné et ne pas encore avoir reçu l’invitation officielle avec le code de vaccination. La date d’administration de la dernière dose de vaccin est déterminante: au moins 2 mois après le Johnson & Johnson, 4 mois après l’AstraZeneca et 6 mois après le Pfizer ou le Moderna.

 

2.Les premiers arrivés…

 

La plateforme QVAX ne devrait pas permettre de raccourcir de beaucoup le timing officiel de la troisième dose, nous assure-t-on du côté de l’Aviq… Si pour l’heure, il est possible d’avancer de quelques jours le rendez-vous, un délai trop court par rapport à la dose précédente devrait être corrigé au moment de l’invitation. "Les premiers arrivés, ne seront pas les premiers servis puisque le critère d’âge décroissant reste décisif, mais s’inscrire sur la liste d’attente permettra de recevoir sa dose de rappel un peu plus vite", rappelle Lara Kotlar, porte-parole de l’Aviq.

 

3.Comment ça marche?

 

La procédure est relativement simple: on se connecte sur QVAX. be muni de son numéro de registre national qui permet de créer un compte. Le site propose ensuite, sur base de l’adresse du domicile, les centres de vaccination les plus proches. Une fois votre choix opéré, il ne vous reste plus qu’à mentionner vos disponibilités (jour et tranche horaire) au cours des sept prochains jours puis à valider votre inscription. Dès qu’une place se libère, un message d’alerte est envoyé par email et par sms. Il faut alors confirmer que l’on souhaite poursuivre l’inscription sans traîner… au risque de voir ce créneau horaire proposé à une autre personne. En cas d’empêchement, il est possible de se réinscrire en indiquant ses nouvelles disponibilités.

 

4.La voie officielle

 

Si l’on se trouve dans l’impossibilité d’honorer les rendez-vous last minute proposés via QVAX, on peut toujours se rabattre sur la voie vaccinale officielle en se connectant via jemevaccine.be à la plateforme de gestion des rendez-vous Doclr grâce au code de vaccination figurant sur son invitation ou bien en appelant le 08OO/45 019. Certains médecins généralistes administrent la troisième dose et il est question que des pharmaciens puissent l’injecter eux aussi dans les prochaines semaines.

Nos dernières videos