article abonné offert

Ils manifestent: "Ce voyage de 6e primaire, nous l’attendions depuis des années!"

"On n’a qu’une enfance!" voilà ce que veulent dire les élèves de 6e primaire de l’école Le Petit Athénée à Jodoigne. Lundi, ils ont manifesté. La raison? Les nouvelles mesures covid qui annulent leur voyage de ski, "un voyage attendu depuis des années".

"On devait partir du 22 au 30 janvier 2022 en Italie. On avait commencé à préparer le voyage l’an passé, expliquent les élèves. On a vendu des lasagnes, des crêpes, des sapins… pour diminuer le prix pour que tout le monde puisse venir. Il y avait aussi une caisse de solidarité. Et finalement, tous les élèves pouvaient venir."

"L’année prochaine, on sera en secondaire et on ne pourra plus faire ce voyage. On l’attendait depuis la 1re primaire. C’est triste. Ceux qui ne vont jamais au ski, c’est dommage."

Un garçon réagit: "Il ne faut pas faire trop de blabla, car, si ça se trouve, on pourra un jour se rattraper et on ira skier avec nos amis, quand on sera plus grands."

 

Comprennent-ils les mesures prises par le Comité de concertation?

 

"Oui, mais on est tristes que ce soit annulé. On était contents d’avoir enfin un voyage scolaire."

Une autre élève intervient: "Mais on a le droit de dire qu’on n’est pas contents."

À l’école, la directrice Nancy Gilis, insiste: "Je comprends que les enfants aient besoin de quitter la 6e primaire avec un bon souvenir, un voyage. J’applique les décisions mais si on peut, on essayera d’organiser une activité extérieure."

 

La vie et l’avis des enfants : «Les autorités devraient demander l’avis des enfants»

 

Les enfants sont marqués par cette impression que "Jamais les gens ne respecteront toutes les consignes covid donc... comment va-t-on en sortir?". Certains préféreraient un confinement total pour éradiquer le virus. D’autres disent qu’alors les parents ne sauront plus travailler et qu’ils n’auront plus d’argent. Plusieurs d’entre eux se sont sentis en difficulté pour les devoirs durant le confinement: "Nos parents n’ont pas tous étudié de la même façon. On doit travailler à leur manière et on ne comprend plus rien."

 

Jamais les gens ne respecteront toutes les consignes covid donc... comment va-t-on en sortir?

 

Ils estiment que les autorités devraient demander l’avis des enfants concernant les mesures covid puisqu’elles leur imposent le port du masque à partir de 10 ans et leur demanderont bientôt aussi de faire un vaccin.

Émilie et Cycillia ont rédigé une pétition, elles profitent de la manifestation pour la lire aux autres élèves...

Le sondage de la semaine