CYCLO-CROSS

Namur est toujours bien sur les rails

Namur est toujours bien sur les rails

La citadelle de Namur espère toujours accueillir les stars des labourés, le dimanche 19 décembre. belga

Les organisateurs de la Coupe du monde de la citadelle gardent espoir.

De la pluie, d’épais nuages gris sur les hauteurs de la citadelle, du froid et de la boue qui s’accumule aux pieds des remparts namurois. Il y avait un vrai temps de cyclo-cross hivernal, ce mardi, pour accueillir Erwin Vervecken sur les hauteurs de la capitale wallonne. L’ancien triple champion du monde était présent à la citadelle pour une réunion d’organisation. Dans la ville du confluent de la Sambre et de la Meuse, on continue de travailler en se disant que la manche de la Coupe du monde de Namur aura bien lieu, le dimanche 19 décembre.

Même si l’annonce de l’annulation de la manche d’Anvers, organisée par Golazo et prévue ce dimanche 5 décembre, avait jeté un froid sur tous ceux qui attendent le rendez-vous namurois, souvent décrit comme un des plus beaux de la saison, avec impatience.

"Pour l’instant, nous maintenons effectivement l’organisation, commente Sébastien Legat, de la société Golazo. L’épreuve de Namur n’est pas remise en cause. Ce cyclo-cross n’est pas à mettre dans le même contexte que certains gros événements en Flandre comme Anvers ou Zonhoven. Maintenant, l’annulation des zones VIP ou le maintien d’une édition à huis clos serait un coup dur au niveau financier. Car les rentrées financières avec les entrées du public sont essentielles dans l’organisation d’un tel événement. Nous envisageons donc plusieurs scénarios et nous étudierons la situation au jour le jour, en fonction des recommandations des gouvernements et autorités. Mais, pour l’heure, il n’est pas question d’annuler, et ce n’est pas non plus la volonté de la Ville de Namur."

Ce que confirme Baudouin Sohier, l’échevin des Sports de la capitale wallonne. "Nous espérons que l’événement puisse avoir lieu, avec le public, explique-t-il. Notre but avec ce rendez-vous est de promouvoir le cyclisme et le cyclo-cross en Wallonie. Et cette discipline se développe bien dans la région, avec de nombreux participants sur des épreuves de découverte. Nous espérons donc maintenir la Coupe du monde de Namur. Nous verrons bien évidemment en fonction des mesures qui seront annoncées au prochain Codeco."

Pour une édition qui va présenter un parcours légèrement adapté. Notamment au niveau du fameux dévers, jugé désormais un peu trop "facile" vu le passage répété à cet endroit des adeptes, de plus en plus nombreux, du cyclo-cross de la région.

Nos dernières videos