article abonné offert

VOYAGE

Jill et Olivia sur la dune du Pilat

Jill et Olivia sur la dune du Pilat

Binavibe Around The World

En septembre, Olivia et Jill sont parties sur les routes du monde en camping-car avec leur famille. Tous les mois, elles nous partagent leurs aventures. Cette fois, elles sont sur une gigantesque dune.

Salut à tous,

Nous sommes contentes de vous retrouver pour partager avec vous une nouvelle aventure.

Direction, cette semaine, la Dune du Pilat, à 978 km de Namur. Après avoir traversé une bonne partie de la France avec notre camping-car Ojys, nous sommes arrivés sur le littoral du Golf de Gascogne. Nous nous sommes garés à côté du camping Des Flots Bleus, lieu de tournage du film Camping avec Frank Dubosc. Les campings en automne, ici, sont fermés.

Après avoir traversé une pinède (plantation de pins), nous nous sommes retrouvés face à la plus haute dune d’Europe. En la voyant, nous ne savions pas si nous arriverions à la grimper, nous étions très impatientes d’y aller. Moi, Jill, j’y suis arrivée la première en employant une méthode bien à moi: la montée en position d’ours. Cela nous a pris environ une demi-heure pour arriver au-dessus. Quant à moi, Olivia, j’ai pris ma petite sœur d’un an, Sue, dans mes bras pour l’escalader.

Quel spectacle magnifique, au-dessus de la dune! La montée en valait la peine. On se croyait au milieu du désert, du sable et de plus petites dunes nous entouraient. Cependant, pour monter, nous étions pieds nus et le sable nous gelait les pieds. Malgré ce froid, nous avons beaucoup joué, on s’est roulées dans le sable et on s’est bien amusées. Longue de trois kilomètres, la dune du Pilat atteint 110 m d’altitude. Elle offre une vue sur l’océan et sur le bassin d’Arcachon. Des archéologues y ont retrouvé des vestiges du passé datant même du Néolithique.

La lune, le soleil et l’océan

Une fois la dune traversée, devant nous s’étendait l’océan Atlantique. Nous avons couru le rejoindre pour y tremper nos pieds. L’eau est froide à cette saison, mais comparée au sable, elle nous a semblé chaude. Nous y étions au coucher du soleil, les couleurs du ciel étaient splendides. Soudain, la lune a eu rendez-vous avec le soleil! En effet, la lune s’est levée derrière la dune avant que le soleil ne disparaisse à l’horizon.

Après une descente, en mode toboggan géant, nous sommes retournées au camping-car, remplies de sable. Il a fallu vider nos poches de tout le sable accumulé. Une semaine après, on en retrouve encore dans les coins du camping-car.

Nous ne pensions pas trouver un tel endroit si proche de la Belgique, si un jour vous passez en Gascogne, n’hésitez pas à aller voir cette dune.

Nous vous retrouvons bientôt dans des contrées plus lointaines pour de nouvelles aventures.

Le sondage de la semaine