La programmation culturelle louviéroise jugée "trop élitiste"

La programmation culturelle louviéroise jugée "trop élitiste"

-

C’est l’avis de Jonathan Christiaens, conseiller indépendant de l’opposition, qui regrette que le théâtre ne soit pas mieux exploité.

Ce n’est pas la première fois que le sujet est abordé. Il s’est à nouveau invité dans les débats du conseil communal de La Louvière à la faveur d’une question de Jonathan Christiaens (indépendant): la programmation culturelle proposée par Central est-elle trop élitiste? C’est le reproche qui a une nouvelle fois été formulé par le conseiller, qui n’a pas hésité à oser la comparaison avec des villes comme Mons ou Binche.

"On a la chance de bénéficier d’un outil superbe, le théâtre. Il a coûté des millions aux Louviérois, qui ont dû être patients pour assister à sa réouverture", a rappelé le conseiller. " Aujourd’hui, on peut se demander si ça en valait la peine. Alors que l’on essaie de dynamiser le centre-ville en y injectant des milliers voire des millions d’euros, on ne pense pas à faire de ce théâtre un outil de développement économique."

Pour Jonathan Christiaens, davantage de spectacles populaires doivent être planifiés. " Je ne dis qu’il doit y en avoir tout le temps. Mais cela permettrait d’aider les commerçants en attirant plus de monde en ville, de pousser des gens à s’intéresser à la culture. À 15 kilomètres de chez nous, des artistes comme Cœur de Pirate, Hooverphonic, Garou ou Julien Clerc, des spectacles comme Peter Pan ou Casse-Noisette ou encore des artistes comiques sont accueillis."

Une affiche jugée plus attrayante. " Honnêtement, on ne tient pas la comparaison. Être un peu plus populaire, grand public n’est pas une tare. Quand donc la programmation du théâtre sera-t-elle planifiée pour répondre, aussi, aux enjeux du centre-ville louviérois?" Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir l’échevin de la culture, Laurent Wimlot (PS), qui a rappelé que la gestion du théâtre de Mons avait été confiée au privé tandis que celui de Binche était plus modeste.

"Nous sommes conscients de certaines choses évoquées. Mais une programmation culturelle ne se décide pas en quelques mois et Central est lié par un contrat-programme. Un certain nombre de missions doivent être remplies. Des moyens ont par ailleurs été dégagés pour proposer une programmation plus grand public. Nous avons accueilli ou accueillerons prochainement Matthieu Chedid, Jane Birkin, Renaud Rutten ou encore Donovan Le Magicien."

L’échevin a encore ajouté que le Louvexpo pourrait être davantage exploité. " Il n’y a pas beaucoup de salles capables d’accueillir 5 000 personnes dans la région. On travaille sur le fait de pouvoir organiser de grands concerts, avec de grands noms, sur une plus grande scène." Pour Laurent Wimlot, les choses vont donc dans le bon sens pour que le théâtre devienne "un lieu d’attrait culturel."


Nos dernières videos