MOBILITÉ

Des trains supprimés à cause des infections Covid au sein du personnel SNCB

Des trains supprimés à cause des infections Covid au sein du personnel SNCB

Reporters/QUINET

Une dizaine de trains P de longue distance à destination et en provenance de Bruxelles seront supprimés à partir du 29 novembre, annonce samedi la SNCB.

Cette décision est liée à l’augmentation des cas de coronavirus et de quarantaines au sein du personnel de l’entreprise.

"En raison de l’évolution de l’épidémie et du nombre de contaminations, la SNCB est de plus en plus confrontée à des cas de maladie et/ou de quarantaine parmi son personnel, notamment au sein de ses métiers de terrain", explique la société. "Pour limiter les conséquences auprès de nos voyageurs, nous avons déjà pris une série de mesures, mais nous observons aujourd’hui que ces absences non prévisibles du personnel affecté au service de trains induisent au quotidien la suppression aléatoire de plusieurs trains."

Afin d’éviter les mauvaises surprises pour les voyageurs, la SNCB a préféré adapter son offre et mettre en place un programme structuré de suppression de trains. Ainsi, l’offre sera réduite jusqu’à ce que la situation permette un retour à la normale.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos