La Louvière: 150 000 euros pour l’installation d’une capsule temporelle

La Louvière: 150 000 euros pour l’installation d’une capsule temporelle

-

Le projet fait l’unanimité, le montant prévu beaucoup moins.

150 000 euros, c’est le budget qui va être déboursé par la ville de La Louvière pour l’installation d’une capsule temporelle, comprenez une œuvre d’art qui permettra aux citoyens d’aujourd’hui de laisser un témoignage de leur vie aux habitants de demain. Si l’initiative a été saluée par l’ensemble des élus locaux, tant du côté du groupe Plus&cdH que du PTB, on s’est étonné sur le montant dédié à pareil projet.

"L’idée est intéressante mais je suis surpris par ce montant, qui me semble conséquent: on parle tout de même de 150 000 euros alors que tout le monde doit se serrer la ceinture", remarquait Loris Resinelli, conseiller communal humaniste. Un étonnement partagé par Livia Lumia (PTB), qui a regretté que tous les artistes ne puissent pas prétendre prendre part au projet. Et pour cause: seuls les noms de cinq artistes ont été retenus par un jury professionnel et sont donc susceptibles d’être retenus.

"Nous nous tournerons vers eux afin qu’ils nous proposent un projet", a confirmé Laurent Wimlot (PS), échevin en charge de la culture. " Le jury était composé de responsables d’institutions culturelles louviéroises mais pas seulement, certains membres étaient issus de la Région wallonne ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous avons travaillé sur base des décisions déjà entérinées au sein de notre assemblée. Je suis donc assez surpris de la surprise de certains conseillers…"

L’œuvre devrait être placée sur la place des Fours-Bouteille. " L’art est subjectif, nous avons donc décidé de passer par un appel d’offres afin d’éviter la désignation systématique de l’un ou l’autre artiste", ajoutait Leslie Léonie (PS), conseillère communale et députée, et ex-échevine de la culture. " 150 000 euros, cela peut paraitre énorme, j’en conviens. Mais il y a un travail de recherche et l’œuvre doit répondre à une série de critères, surtout lorsqu’elle est destinée à rester en extérieur."

Pour l’actuel échevin de la culture, la Louvière doit se montrer à la hauteur de ses ambitions. "La Louvière est une ville de culture, nous devons donc nous donner les moyens d’honorer ce statut. Elle mérite des œuvres d’artistes de renom." Sur le principe même de la capsule temporelle, le conseil s’est montré enthousiaste. Reste à voir si l’œuvre finale séduira tout le monde.


Nos dernières videos