PRO LEAGUE

Philippe Clement (FC Bruges) : "Des accord clairs ont été passés avec Vormer"

Philippe Clement (FC Bruges) : "Des accord clairs ont été passés avec Vormer"

Philippe Clement est sous pression, vu les résultats et l’ambiance tendue avec certains joueurs dont Ruud Vormer. Belga

L’ambiance n’est plus au beau fixe dans la Venise du nord, depuis quelques semaines.

La saison passée, à pareille époque, les Blauw en Zwart ne totalisaient que trois points de plus (30-27). Une différence d’une victoire, qu’ils avaient en poche à Malines, avant de flancher. Mais ils avaient surtout concédé… quinze buts de moins. C’est sans doute le chiffre le plus impressionnant de cette mauvaise passe traversée par Vanaken and Co (20-35).

Le symbole de ce début de crise, c’est aussi la réaction du public. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était plus exprimé de la sorte. Des sifflets après 20 minutes, qui se sont répétés tout au long de la déroute contre Leipzig. Lorsque les joueurs ont fait leur "tour d’honneur", ils ont également été conspués. Seul Ruud Vormer, resté sur le banc 90 minutes, a été applaudi.

"Est-ce que cela ressemble à une crise? Oui, bien sûr", avait réagi Philippe Clement mercredi. "Surtout parce que nous sommes capables de faire mieux."

Ce vendredi, il est revenu sur cette baisse de régime. "Ce n’est pas non plus dramatique. Contre le Standard (2-2), cela aurait pu être 3-0 à la mi-temps. Il y a eu cette mauvaise première période à Malines, mais la deuxième mi-temps était meilleure. Et puis vous avez Leipzig, une équipe qui jouerait toujours le titre en Belgique. Il faut tout remettre dans son contexte. C’est maintenant un grand défi de jouer à l’extérieur contre Genk, une des équipes qui possèdent le plus de qualités en Belgique."

Ce sont en fait 10 jours cruciaux qui s’annoncent. Les Brugeois pourraient en effet voir l’Union s’échapper au classement, être éliminés de la coupe de Belgique mercredi à Genk, puis être sortis en Europe, en cas de défaite à Paris, le 7 décembre. "J’espère que les joueurs voudront aussi rectifier le tir ce dimanche contre Genk. Ce sera un match important pour nous. On peut mettre un adversaire direct à neuf points, ou le garder à six points."

La grogne du vestiaire

Sauf que plusieurs membres du noyau sont mécontents de leur situation personnelle. Vormer et Wesley certainement. Sowah très probablement. Rits également. Le reste du vestiaire est mal à l’aise face au traitement réservé au capitaine. Une discussion a d’ailleurs eu lieu à l’intérieur de l’effectif, sans le staff technique. Que se passera-t-il si le Club n’a plus qu’une compétition à jouer? Les mécontents seront encore plus nombreux.

"Est-ce que je ressens toujours le soutien du groupe? À Chaque match, vous rendez onze gars heureux et il y en a dix-neuf qui espèrent être dans l’équipe, a commenté Clement en conférence de presse ce vendredi. Ces dix-neuf sont déçus et si vous perdez, ils le sont encore plus. Il n’y a qu’une chose à faire pour entrer dans l’équipe, c’est de le mériter à l’entraînement. Ruud Vormer? Il est mécontent de ne pas jouer, mais des accords clairs ont été conclus à ce sujet au début de la saison. Mais je préfère ne pas entrer dans des situations individuelles maintenant."

K.-O. mentalement

Le manque de confiance se fait cruellement ressentir. Les Blauw en Zwart restent sur un bilan de 5 points sur douze en championnat. La lourde défaite face à Leipzig était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Un scénario qui aurait pu être évité si l’avantage au score avait été conservé, à domicile, contre le Standard (de 2-0 à 2-2) ou à Malines (de 0-1 à 2-1).

"Nous sommes comme un boxeur qui se retrouve dans les cordes, avait lâché Mignolet. Il reçoit des coups, il encaisse. À un moment, il faut riposter pour sortir de cette situation. Et cela passera par un résultat, qui nous donnera de la confiance."

Pendant les playoffs, Philippe Clement avait déjà connu une période plus délicate. Sans conséquence, vu le titre à la clef. Est-ce que c’est la première vraie crise qu’il doit gérer, depuis ses débuts comme entraîneur?

"Chaque coach subit des pressions. J’ai encore une jeune carrière, mais si c’est la première fois en cinq ans que je suis sous pression, ce n’est pas si mal, glisse-t-il en souriant. Le défi est aussi de penser à long terme et aussi de donner des opportunités à de nouveaux gars tout en maintenant les résultats."

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 Union St-Gill. 23 17 4 2 56/21 53
2 Antwerp 23 13 5 5 43/26 44
3 FC Bruges 23 12 3 8 45/30 44
4 Anderlecht 24 11 4 9 52/29 42
5 La Gantoise 24 10 7 7 36/25 37
6 Charleroi 24 10 7 7 39/33 37
7 Cercle Bruges 24 10 10 4 35/29 34
8 Courtrai 23 8 5 10 30/26 34
9 FC Malines 22 10 9 3 37/38 33
10 KRC Genk 23 9 9 5 45/36 32
11 St-Trond 24 8 12 4 26/35 28
12 Standard 23 7 9 7 27/37 28
13 OH Louvain 23 6 8 9 31/38 27
14 Eupen 24 7 12 5 31/41 26
15 Ostende 23 7 13 3 25/46 24
16 Zulte-Waregem 23 6 11 6 33/49 24
17 FC Seraing 24 7 16 1 26/50 22
18 Beerschot 23 3 17 3 20/48 12
Nos dernières videos