article abonné offert

"On ne ferme pas les routes pour le plaisir"

"On ne ferme pas les routes pour le plaisir"

Pour l’échevin, baisser la vitesse à 30 km/h sur ces voiries est impossible. ÉdA – Florent Marot

Le conseiller Philippe Rennotte a aussi interrogé la majorité sur deux routes qui ne sont plus accessibles aux voitures. Ce qui engendre selon lui de fameux détours.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 28 des 416 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos