FOOTBALL – D1B

Excel Mouscron: Confirmation attendue face au Lierse malgré le contexte

Excel Mouscron: Confirmation attendue face au Lierse malgré le contexte

Les Hurlus restent solidaires malgré le contexte compliqué. BELGA

Difficile de préparer un match dans un contexte extra-sportif compliqué. Mais le groupe hurlu s’y attelle comme il peut.

En s’imposant avec mérites face à Waasland, Mouscron a fait un premier pas important en quittant la lanterne rouge. "Mentalement, c’est important, reconnaît José Jeunechamsps. Mais il faut continuer. Car on ne se sort pas de l’impasse dans laquelle on était aussi facilement".

Le mot d’ordre est donc simple au Canonnier, il faut confirmer face au Lierse. "Car les autres continuent aussi à prendre des points. Ici, on constate que Mouscron a réveillé le championnat car on nous pensait descendant à coup sûr. Mais en même temps, heureusement qu’on a pris ces unités. Sinon, on serait totalement largué. On doit continuer tout en sachant qu’une défaite nous fera stagner. On sait qu’elle arrivera un jour. Mais on essaie de la repousser le plus possible".

Et quand on lui fait remarquer que l’Excel pourrait même se rapprocher de la place de barragiste en cas de succès, notre interlocuteur sourit: "C’est une source de motivation dans ces temps plus difficiles. Même si on reste avant tout focus sur le match suivant".

«On se fout de notre tronche»

Car si tout se déroule parfaitement sur le plan sportif, c’est plus difficile en coulisses. Si la direction cherche des solutions autant qu’elle le peut, les salaires restent impayés. La faute avant tout à Gérard Lopez qui joue un remix de "Casper le fantôme". Cela impacte forcément la vie du groupe même s’il fait face avec beaucoup de professionnalisme. "Logiquement, on ne parle plus du financier à deux jours du match. Mais cette fois, c’était obligé car on voit que, bien plus haut, on se fout de notre tronche. On en a discuté pendant cinq à dix minutes avant de se focus sur le match. Mais la préparation n’est forcément pas idéale. Toutefois, à 54 ans et avec 20 ans de carrière, je reste surpris par l’enthousiasme et l’investissement de mon groupe malgré les circonstances. On s’est entraîné très bien deux fois par jour mardi et mercredi. Que dire d’autre que respect? Et je dois englober toutes les personnes du club. Continuer à travailler comme cela, alors qu’elles ne sont pas payées, c’est fabuleux. Les gens continuent à être aimables, serviables… Mais je ne suis pas étonné vu les valeurs humaines présentes ici. C’est cela qui permet à Mouscron de continuer à vivre et qui permet de garder un cadre de travail agréable malgré tout".

Des actions la semaine prochaine

Toutefois, il ne faut pas être dupe pour comprendre que la situation ne pourra pas tenir à long terme. "Ici, on essaie de trouver le juste milieu car cela se passe bien sur le plan sportif. Mais il ne faut pas être naïf, cela ne durera pas éternellement. Ce n’est pas comme si on était à deux mois de la fin de saison. Loin de là… Ça ne pourra pas fonctionner. Le boss (Gérard Lopez) doit le savoir. Aujourd’hui, je n’ai pas un groupe anéanti. Certains font encore une deuxième séance de leur côté quand il n’y en a qu’une. Chapeau. Le foot nous a tant donné qu’on peut lui rendre un peu. Mais pas trop longtemps sinon on va droit dans le mur…"

On le sent dans les discours, le groupe est motivé à l’idée de poursuivre sur sa belle lancée. Mais il ne veut pas se laisser faire non plus. "On s’est mis d’accord avec les joueurs et le staff, il y aura des actions après le match de dimanche. On ne peut pas continuer de la sorte. Il faudra mettre plus de pression car on ne peut pas rester comme cela indéfiniment. Dans ce monde du football, on ne peut pas toujours être gentil. Il faut parfois montrer les crocs".

Les Hurlus préféraient certainement ne le faire que sur le terrain…

Sélection: Gueye et Vroman blessés

La sélection définitive de José Jeunechamps tombera à l’issue de l’entraînement de samedi. José Jeunechamps aura l’embarras du choix car il avait 29 joueurs à l’entraînement cette semaine. Il ne manque que Gueye et Vroman. Bakic sera bien là. Le club a fait appel à sa suspension de trois matchs.

Retrouvailles familiales

Le duel face aux Lierrois sera particulier pour Nick Gillekens qui affrontera son frère (NDLR: Jordy, qui rentre de suspension), en tant que titulaire cette fois! À l’aller, les deux clubs s’étaient quittés sur le score de 2-2.

Gueye est revenu au Canonnier

Touché aux ligaments du genou depuis de longues semaines, El-Hadji Gueye a suivi une partie de sa revalidation au centre Clairefontaine, qu’utilise régulièrement la sélection nationale française. Lundi, le défenseur central a fait son retour au Canonnier pour poursuivre sa remise en forme. "Il bosse durement, deux fois par jour, reconnaît José Jeunechamps. Mais c’est plus sympa pour lui de le faire proche du groupe".

Nos dernières videos