Soignies: régulariser un permis coûtera plus cher

Soignies: régulariser un permis coûtera plus cher

-

500€ seront demandés pour couvrir les frais engendrés par les démarches administratives. D’autres redevances sont revues à la hausse en 2022.

C’était un engagement pour la mandature, et il est tenu pour l’instant: les impôts communaux qui ont des répercussions sur tous les citoyens n’augmenteront pas à Soignies en 2022. Tant le taux communal additionnel de l’IPP (8%) que les centimes additionnels du précompte immobilier (2 600) restent figés. Idem pour la taxe immondices: "la crise sanitaire, la hausse des prix de l’énergie mettent les ménages en difficulté et augmenter ces taxations n’est pas opportun en regard de ces paramètres", estime la bourgmestre Fabienne Winckel.

Par contre, il y a du changement au niveau des redevances, pour les régularisations de permis par exemple, demandées quand il est constaté que des travaux ont été effectués sans permis ou sans respect de celui-ci. "Il sera demandé une redevance de 500€ pour toute demande de régularisation. Il s’agit du montant estimé à charge de la Ville dans l’étude du dossier. Car ces demandes coûtent à l’administration."

Pour leur part, les immeubles inoccupés et délabrés coûtent à l’attractivité de la ville. "Une taxe sur les immeubles inoccupés existe déjà. Mais nous connaissons une pression immobilière importante à Soignies. Nous avons donc modifié la taxe pour y englober les bâtiments non entretenus et délabrés et inciter les propriétaires à entretenir et louer leur bâtiment." Le montant de la taxe pour les deuxième et troisième années d’inoccupation est donc passé de 170 et 240€ à 270€ le mètre courant de façade. De la sorte, Soignies entend faire passer un message fort aux propriétaires qui laissent leur bien partir à vau-l’eau.

Autre cible de la taxation communale: les commerces de nuit, dont le taux passe de 21,5€/m² à 25€. "Ces types de commerces provoquent certaines interventions de notre part sur le domaine public. L’augmentation du taux est une actualisation faite en fonction des normes régionales." Autres commerces qui vont passer à la caisse: les bars à chicha. "Nous en avons un. La taxe sera forfaitaire, à 2000€." Soignies s’est inspirée de sa voisine de Braine-le-Comte qui a également mis ce type d’établissements, pas exempts de nuisances, à contribution dans son nouveau règlement de taxes.

Notons également une augmentation des taxes à caractère environnemental, comme la taxe sur les mats d’éolienne qui passe de 12 000 à 14 000€ le mât, ou la taxe sur les toutes-boîtes et les dépôts de véhicule usager. "Cela nous permettra de développer des projets en lien avec le développement durable sur la commune", conclut Fabienne Winckel.

Enfin, au niveau des allègements fiscaux, notons une exonération des 10 premiers kw concernant la taxe sur la force motrice. "Pour les indépendants, c’est une bonne nouvelle. Cela correspond à une perte de 38 000€ pour Soignies, mais cela montre qu’on continue de les soutenir", conclut Fabienne Winckel.


Nos dernières videos