CORONAVIRUS

Codeco ce vendredi 26 novembre 2021: à quoi s’attendre?

Codeco ce vendredi 26 novembre 2021: à quoi s’attendre?

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, le Premier ministre Alexander De Croo et les autres représentants du pays se réunissent à nouveau ce vendredi. BELGA

Neuf jours après les dernières mesures, le comité de concertation se réunit à nouveau pour faire face à la pandémie de coronavirus en Belgique.

Le Comité de concertation débute ce vendredi à 8h. L’annonce a été faite par le Premier ministre Alexander De Croo jeudi à la Chambre. Les principaux responsables politiques du pays vont se pencher sur la situation sanitaire, alors que les contaminations au Covid-19 ont atteint lundi un chiffre record depuis le début de la pandémie avec 23.621 cas. Le regard sera néanmoins tourné vers les hospitalisations et les occupations en soins intensifs (669 dans le bilan de Sciensano ce vendredi matin).

 

 

Cette réunion se tient à peine une semaine après le dernier " codeco " du 17 novembre à l’issue duquel les ministres des différents niveaux de pouvoir avaient convenu de se revoir... l’année prochaine. Il était alors question d’étendre le port du masque et le télétravail, d’assortir le Covid Safe Ticket d’autres mesures et d’insister encore sur les mesures de précaution.

 

Des règles qui ne sont pas respectées ne signifient rien

 

Ces dernières heures, Alexander De Croo a eu de nombreux contacts politiques ainsi qu’avec le commissaire Corona Pedro Facon. Il s’est également entretenu avec les Premiers ministres néerlandais et luxembourgeois, a indiqué son cabinet. Les dernières données montrent une détérioration considérable de la situation épidémiologique ces derniers jours. L’augmentation des infections et des hospitalisations est supérieure aux courbes des "plus mauvais scénarios" des modélisations fournies par les experts la semaine passée.

Pour le Premier ministre, il s’agit d’abord de respecter les règles adoptées. "Des règles qui ne sont pas respectées ne signifient rien", a-t-il souligné en rappelant que les dernières vagues de la pandémie ont montré que le comportement des citoyens permettait d’infléchir les courbes de contamination et d’hospitalisation.

L’objectif de la réunion de ce vendredi est de diminuer la pression sur les hôpitaux et particulièrement les soins intensifs. "Je plaiderai pour des règles fortes qui entreront en vigueur immédiatement. On ne peut pas attendre", a souligné le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke.

 

 

3 axes de travail

 

Les représentants des différents gouvernements travailleront sur trois axes:

1. l’accélération de la vaccination

2. des mesures pour soulager le secteur des soins

3. une série de mesures "non médicales"

 

Le ministre n’a pas détaillé les mesures complémentaires qui seront proposées, mais elles toucheront tous les secteurs, a-t-il averti: l’enseignement, les loisirs et le monde professionnel. Et il y aura des limitations, voire l’arrêt des activités les plus risquées.

Selon L’Echo et De Tijd, le commissaire Corona propose une série de mesures qui rappellent certaines restrictions imposées dans le passé: quatre personnes à table dans l’Horeca et fermeture à minuit, faire ses courses seul, la pratique sportive en intérieur autorisée mais sans public, etc. Le plus gros tour de vis concernerait le secteur de la nuit puisqu’il est question d’interdire des activités où les gens ne sont pas assis et se déplacent sans qu’il soit possible de garantir le port du masque.

De Croo et Vandenbroucke ont réaffirmé l’importance de la vaccination. Le comité de concertation a décidé la semaine passée d’offrir une dose de rappel ("booster") à tous les Belges. Une conférence interministérielle de la santé se réunira samedi à ce sujet. "Les pays aujourd’hui les plus vaccinés souffrent moins que les pays moins vaccinés", a assuré De Croo.

Dans la majorité, le constat du Premier ministre était partagé. "La pression sur notre système de soins de santé est intenable", a dit Laurence Hennuy (Ecolo). "Nous sommes très attentifs à cette situation qui est affolante", a renchéri Vincent Scourneau (MR) qui a mis en avant la nécessité d’une communication claire, précise et globalisée sur la 3e dose de vaccin.

Dans l’opposition, le cdH a regretté l’occasion manquée du dernier comité de concertation. "Vous avez réagi trop tard et trop légèrement", a lancé Catherine Fonck.

 

+ MISE À JOUR | Les décisions du Codeco du 26 novembre 2021 à découvrir ici

+ DOSSIER | Retrouvez les infos au fil de la journée sur www.lavenir.net/coronavirus

 



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos