BANDE DESSINÉE

"Des villes et des femmes": les "péchés" de jeunesse de Philippe Francq

"Des villes et des femmes": les "péchés" de jeunesse de Philippe Francq

EXPRESSION@ -

Retrouvé dans la cave d’un petit éditeur flamand, le tout premier projet du dessinateur de Largo Winch est réédité par Dargaud. Il évoque ce vieux souvenir.

l parle lui-même d’un album "archéologique". Et c’est vrai qu’il y a de ça. Des villes et des femmes, c’est le tout premier projet dessiné par Philippe Francq. Sortis en 1987 et 1988, les deux volumes de cette série avaient rencontré un succès, disons, confidentiel. Et avaient valu un bon de sortie des éditions Dargaud au futur dessinateur de Largo Winch. " Quand le premier Largo est sorti, se souvient en souriant le Bruxellois, ils n’ont eu de cesse de tenter de me récupérer, conscients qu’ils avaient peut-être commis une erreur. Mais je n’avais qu’une main pour dessiner, et seulement 365 jours dans une année… "

C’était sans compter sur l’opiniâtreté d’Yves Schlirf, l’actuel directeur éditorial des éditions Dargaud: pendant 30 ans, il a cherché à remettre la main sur les planches originales de l’époque. Et les a finalement retrouvées voici cinq ans, oubliées dans la cave d’un petit éditeur flamand: "Pour moi, dans la mesure où les droits avaient été vendus aux éditions Alpen pour un franc symbolique, c’était une affaire pliée, raconte Philippe Francq. Et je n’avais jamais cherché à retrouver ce matériel. Mais là, d’un coup, une réédition devenait possible."

 

Je n’étais qu’un jeune auteur et Bob De Groot m’a donné ma toute première chance: je lui dois beaucoup

 

De quoi combler les fans, qui désespéraient de retrouver des exemplaires de l’époque: alors tirée à seulement 30 000 exemplaires, dont une bonne partie avait été pilonnée, la série est repassée par la case couleurs avant d’être "coulée" dans un seul et unique tome sorti le 12 novembre. Des travaux de jeunesse à travers lesquels on voit déjà poindre le personnage de Largo Winch: "Ce sont quand même ces bouquins quiont convaincu Jean Van Hamme de me confier le dessin de Largo, alors qu’il cherchait un dessinateur depuis longtemps. Le fait que j’y dessine des villes lui, a semble-t-il, beaucoup plu."

Les histoires sont, elles, centrées autour de femmes qui, toutes, finissent par mourir, victimes de la cupidité, de la jalousie ou de la bêtise des hommes. Avec d’inévitables imperfections et, ci et là, une pointe d’humour venue rappeler le talent comique de l’ami Bob De Groot, qui avait accepté d’en signer les scénarios: "Je n’étais qu’un jeune auteur à peine sorti de l’école, autant dire pas grand-chose, reconnaît Philippe Francq. Et pourtant, il m’avait donné ma première chance. Je lui dois beaucoup."

Dargaud «Des villes et des femmes», Philippe Francq/Bob De Groot, 100 p., 19.99€.

Nos dernières videos