INONDATIONS

Prime aux sinistrés des inondations pour leurs factures d’énergie

Prime aux sinistrés des inondations pour leurs factures d’énergie

Un déshumidificateur, ça turbine et ça consomme beaucoup d’électricité. Photo News

Une prime de 550€ est allouée par la Région wallonne aux ménages sinistrés qui subissent une hausse de leurs frais d’énergies.

Le gouvernement wallon a annoncé ce mercredi avoir décidé l’octroi d’une prime de 550€ à chaque ménage sinistré lors des inondations de la mi-juillet qui doit faire face à une hausse de ses frais d’énergie, comme d’électricité pour faire fonctionner des déshumidificateurs ou des appareils de chauffage.

 

Comment faire?

 

Dans un communiqué, le gouvernement wallon explique que cette prime de 550 euros par ménage sinistré "sera octroyée via les gestionnaires de réseau de distribution (NDLR: Ores, Resa, selon les cas) sur base d’une attestation de sinistre d’une assurance ou de l’accusé de réception de la demande d’indemnisation au fonds des calamités et de tout élément de preuve d’une dépense énergétique imprévue suite aux inondations (une facture de régularisation constatant une surconsommation, une preuve d’achat/location d’un système de chauffage d’appoint/de séchage ou une mise hors-service de l’installation de chauffage ou, le cas échéant, une déclaration sur l’honneur). La prime est mise en œuvre dès à présent par les gestionnaires de réseau et sera accessible jusqu’à fin 2022. Le budget consacré à cette prime est de 16 millions d’euros".

La décision d’octroi de cette prime de 550€ (ainsi que d’autres aides, lire ci-contre) a été approuvée sur proposition du ministre de l’Énergie, Philippe Henry (Écolo), indique le communiqué officiel.

Une telle aide était sollicitée par de nombreux partis politiques. Elle est toutefois assez éloignée de la demande de l’opposition PTB, qui réclamait trois mois d’énergies gratuites pour les sinistrés, comme scandé encore lors d’une manifestation, samedi dernier au centre de Verviers.

 

 

Autres aides

 

Une prime complémentaire sera octroyée par l’intermédiaire des CPAS aux ménages identifiés par leurs services sociaux dans le cadre de leur mission légale afin de les aider à faire face à des dépenses énergétiques imprévues depuis les inondations. Le budget de cette mesure s’élève à 5 millions d’euros.

Par ailleurs, un budget de 1,8 million est débloqué par le ministre Philippe Henry pour financer l’engagement par des CPAS de tuteurs énergie et eau (en plus de 5 prévus dans le cadre des mesures "eau"), pour une durée de 18 mois et à raison de 20 équivalents temps plein. "Les missions de ces tuteurs énergie + eau seront de procéder au diagnostic des logements sinistrés dans ces communes, d’évaluer et d’assurer le suivi des travaux de réparations. Ils veilleront à obtenir les devis et s’assureront du paiement des prestataires. Ils accompagneront également les locataires dans leurs démarches vis-à-vis de leur propriétaire pour l’amélioration du bâtiment lorsque ces locataires sont à l’initiative des réparations."

 


Nos dernières videos