TÉLÉCOMS

Orange et Nethys entrent en négociation exclusive pour le rachat de Voo

Orange et Nethys entrent en négociation exclusive pour le rachat de Voo

Avec cette acquisition, Orange Belgium souhaite se doter d’un réseau très haut débit en Wallonie et dans une partie de Bruxelles BELGA

Orange Belgium et Nethys confirment mardi, dans des communiqués de presse, entrer en négociation exclusive pour l’acquisition par la filiale du groupe français Orange de 75% du capital (moins une action) de l’opérateur de télécom wallon Voo, sur la base d’une valeur d’entreprise de 1,8 milliard d’euros pour 100% du capital.

Telenet avait déjà annoncé lundi ne pas avoir été retenue dans le cadre des négociations finales, faisant d’Orange Belgium le seul candidat pour le rachat du câblo-opérateur wallon. La vente pourrait être finalisée d’ici la fin de l’année.

Avec cette acquisition, Orange Belgium souhaite se doter d’un réseau très haut débit en Wallonie et dans une partie de Bruxelles, afin de "conforter le déploiement de sa stratégie convergente au niveau national". Voo offre un portefeuille de services de téléphonie fixe et mobile, d’Internet très haut débit et de télévision.

"Le plan d’investissements ambitieux et la mise en commun des compétences des deux entreprises permettraient d’assurer et de renforcer durablement la qualité du réseau de Voo, au service des clients et de la compétitivité des régions wallonne et bruxelloise", ajoute la filiale du groupe français.

Orange Belgium financerait cette opération par un accroissement de sa dette grâce au soutien de sa maison-mère, ajoute l’opérateur.

Nethys se réjouit également de cette nouvelle étape importante dans le processus de vente lancé en avril dernier. Pour l’acquisition de Voo, 49 candidats avaient été identifiés et des accords de confidentialité avaient été signés avec 27 potentiels acquéreurs. Les cinq meilleurs candidats avaient été invités à soumettre des offres liantes et Nethys avait entamé des discussions approfondies avec Telenet et le groupe Orange, en vue de l’offre finale.

 

La vente pour la fin de l’année

 

Pour choisir l’acheteur, Nethys précise que son conseil d’administration a notamment évalué les conditions financières, le projet industriel, le plan d’investissement mais également le maintien et le développement de l’emploi tant pour le personnel de Voo que d’Enodia et de Brutélé, ainsi que la possibilité pour Nethys de garder une influence sur certaines décisions clés au niveau de Voo à l’avenir.

"Sur chacun de ces critères, Orange Belgium, avec le soutien de sa maison-mère, a fait des propositions de grande qualité", ajoute Nethys.

Le conseil d’administration de Nethys se prononcera sur les conventions finalisées à l’issue de la période d’exclusivité et, en cas d’accord, le projet de cession sera soumis mi-décembre à l’avis conforme de l’intercommunale liégeoise Enodia.

La signature de la documentation contractuelle de vente devrait intervenir avant la fin de l’année 2021.

Le dossier de la revente de Voo a été émaillé de soubresauts. En 2019, Nethys, alors dirigée par Stéphane Moreau, avait cédé l’opérateur au fonds américain Providence pour 1,2 milliard d’euros avant que l’opération soit annulée à la suite de divers recours judiciaires.


Nos dernières videos