DOCUMENTAIRE

Leur vie de sugar baby

Leur vie de sugar baby

Toutes les jeunes filles qui témoignent sont d’accord sur un point: le mythe du riche et la belle, c’est de la prostitution qui ne dit pas son nom. RTBF

"Sugar", des relations tarifées entre de très jeunes femmes et des hommes riches… ou une prostitution qui ne dit pas son nom.

C’est un site anodin en apparence qui propose de mettre en relation "une jeune femme attirante, ambitieuse, intelligente à la recherche d’un mode de vie qui lui permet de réaliser ses rêves et d’atteindre ses objectifs pour le futur" avec un "partenaire attirant, intelligent, sexy, sûr de lui et ingénieux" de quoi "vivre la vie rêvée que seul 1% peut toucher du doigt".

Mais de quelle relation parle-t-on exactement? Cinq jeunes femmes âgées de 19 à 27 ans témoignent de leur expérience de "sugar baby". Elles ont chacune leur histoire et leurs raisons, mais elles sont d’accord sur un point: le mythe du riche et la belle, c’est de la prostitution qui ne dit pas son nom. Contre des bijoux, des cadeaux luxueux, le paiement d’un loyer, de l’argent… des hommes riches s’offrent la compagnie plus ou moins intime de jolies jeunes femmes.

"On pénalise la prostitution en France, mais on accepte que des sites comme ça existe, dit l’une d’elles. Si ces sites mettaient des mots sur ce qu’ils font, ils seraient dans l’illégalité. Il n’y a aucun avertissement, aucune restriction pour les mineurs comme pour un site de rencontre."

«Soyez plutôt escort»

Mais, être une sugar baby, ce n’est pas que de la prostitution, elles parlent d’une implication énorme: "Si vous êtes assez à l’aise avec votre corps pour le vendre, soyez des escort girls. Sugar baby, c’est énorme psychologiquement, émotionnellement, c’est plus une petite copine. Le type, il attend qu’on soit là quand il veut parler, quand il veut sortir, quand il veut s’allonger dans un lit. C’est H24."

L’une d’elles, qui témoigne à visage découvert a une formule plutôt imagée: "C’est comme un petit chat que tu peux prendre dans les bras mais qui ne se laisse pas trop faire. Qui mord quand tu vas trop loin, mais qui est toujours là.""Du sexe, OK, mais avec une nana à côté de laquelle ils peuvent dormir et prendre le petit-déjeuner le lendemain. J’ai pitié pour eux. Ils sont dans une grande misère affective pour avoir besoin de payer quelqu’un pour qu’on leur accorde de l’importance".

Des filles qui mettent en garde les plus jeunes, trop naïves qui y verraient seulement l’argent facile: "Une jeune fille pourrait penser que ça va lui donner confiance en elle, alors qu’il est possible que ça la dégrade."

La Trois, 20.31

Nos dernières videos