ÉNERGIE

Sortie du nucléaire: "Les signaux permettent de dire que l’on s’oriente vers la fermeture"

Sortie du nucléaire: "Les signaux permettent de dire que l’on s’oriente vers la fermeture"

Zakia Khattabi BELGA

"Les signaux qui sont là permettent de dire que l’on s’oriente vers la fermeture (du nucléaire)", a indiqué la ministre fédérale de l’Environnement Zakia Khattabi (Ecolo) dimanche sur RTL-TVI.

Le débat sur la sortie du nucléaire anime la coalition Vivaldi. À gauche, le président du PS Paul Magnette a assuré la semaine dernière, en marge de la Cop26 à Glasgow, que le débat sur la fermeture de tous les réacteurs en 2025 était clos. À droite, le président du MR Georges-Louis Bouchez plaide à l’inverse pour une prolongation.

Le gouvernement fédéral, qui rassemble socialistes, libéraux, écologistes et le CD & V, doit décider dans le courant du mois de novembre de cette fermeture partielle ou totale des sept réacteurs nucléaires qui alimentent en partie la Belgique en électricité.

"Ma conviction est que l’accord de majorité est clair, nous avons confirmé la fermeture du nucléaire moyennant la sécurité d’approvisionnement", a indiqué Zakia Khattabi dimanche, interrogée à ce sujet sur RTL-TVI. "Et de ce qu’on entend, les offres qui sont sur la table semblent répondre à ce critère-là." "Le débat sera clos quand le gouvernement aura pris la décision sur base du rapport que la ministre (de l’Énergie) Tinne Van der Straeten (Groen) va mettre sur la table."

Zakia Khattabi a indiqué vouloir travailler "en mettant sur la table des faits objectifs". Tout d’abord, "oui, c’est vrai, les centrales à gaz (destinées à assurer la transition entre le nucléaire et le renouvelable, ndlr) sont plus polluantes", a-t-elle admis. "Mais, deuxièmement, la comptabilité des émissions en matière de production énergétique se fait à une autre échelle que celle de la Belgique", a-t-elle ajouté. "C’est un calcul qui est fait à l’échelle européenne, dans le cadre d’un marché plafonné, et qui s’inscrit dans l’objectif de la décarbonation à l’horizon 2050. Le CRM (Mécanisme de Rémunération de Capacité) a été salué par l’Europe parce que Tinne Van der Straeten a fait inscrire cet objectif de décarbonation de ces centrales (au gaz). Tout cela est bien cadré. Donc, dire que la fermeture des centrales va faire exploser les émissions belges, ce n’est pas vrai."

Nos dernières videos