article abonné offert

ANNIVERSAIRE

"Harry Potter" a 20 ans: rencontre avec MinaLima, l’âme graphique de la saga

"Harry Potter" a 20 ans: rencontre avec MinaLima, l’âme graphique de la saga

Les unes de la Gazette du sorcier, le design de la carte du maraudeur… C’est eux! -

La saga de films "Harry Potter" a 20 ans… tout comme MinaLima, le duo de designers qui a conçu accessoires marquants et univers graphique.

Derrière le pseudo MinaLima, on retrouve Miraphora Mina et Eduardo Lima, deux designeurs graphiques.

La lettre d’admission d’Harry à l’école des sorciers? C’est Miraphora qui l’a écrite à la main. Choisissant avec soin le papier, la typographie, le sceau et chaque détail visuel de cette missive que des millions de fans de par le monde rêvent de décacheter depuis la sortie du film le 21 novembre 2001.

Eduardo l’a rejointe à Poudlard pour le tournage de La Chambre des Secrets et depuis ils sont inséparables. "Quand je suis allé au Livingtson Studio pour lui montrer mon portfolio, je crois qu’on a tout de suite su, se souvient Eduardo. C’est comme si on se connaissait de vies antérieures, si une telle chose existe. Je viens du Brésil et mon style à l’époque était très foisonnant et coloré, le sien était plus réservé et désormais je crois qu’on a un seul grand… désordre", termine pour lui son acolyte.

Désormais quinze personnes travaillent dans le studio qu’ils ont créé ensemble.

Des films et des livres

À la saga de huit films ont succédé le travail sur les parcs à thème, les produits dérivés, les différents volets des Animaux fantastiques, mais aussi l’illustration de grands classiques de la littérature jeunesse (lire aussi ci-contre). "Quand J.K. Rolling a vu ces livres, elle a souhaité que nous fassions la même chose avec Harry Potter", explique Miraphora. Ils ont donc replongé dans cette histoire si familière, en en connaissant l’issue. "Ça a changé un peu la donne, car on savait par exemple en dessinant Poudlard que dans le tome 6 il est question de la Salle sur Demande et qu’il faut savoir où elle se trouve", raconte Edouardo.

Mais pour les visuels, le duo a tenu à repartir d’une page blanche, réinventer chaque élément dans le contexte du livre. La designeuse graphique raconte aussi la manière dont ils sont passés du travail en plateau à l’édition: "Dans les livres, on doit penser à la scénographie, aux costumes, au placement, ce que nous ne faisions pas dans des films. Et bien sûr il faut réfléchir à la typographie en interaction avec les illustrations. C’est une pièce en 3D dont il faut maîtriser chaque détail. La différence également, c’est que l’on sait que le lecteur peut passer autant de temps qu’il veut sur une image, c’est très différent au cinéma."

Sens du détail

Il n’est pas rare que le duo voie débarquer lors des rencontres avec le public des fans avec une carte du maraudeur, leur création, tatouée sur le bras.

"C’est incroyable de voir l’extrême adoration pour l’univers. On a été surpris, car on était persuadés de répondre surtout à des questions comme: comment était Daniel sur le plateau? Mais les gens sont venus nous voir pour nous parler de la Gazette du Sorcier, des papiers que l’on utilise, etc. Désormais les accessoires ont leur propre communauté de fans", s’émerveille Miraphora.

"J’ai l’impression que nous sommes devenus des ambassadeurs du design graphique, enchérit Edouardo Lima. C’est un métier qui est parfois pris de haut. Le public considère que ça va de soi d’avoir à l’écran des panneaux, des tickets, des journaux et toutes ces petites choses que l’on crée. Or tout est important, depuis le moment où un personnage se lève le matin et regarde l’heure sur son téléphone. Un designeur graphique a veillé à ce que cette heure soit là et à ce que le chiffre ait un sens dans le contexte."

Comment la bande aurait-elle pu sauver le monde si personne n’avait pris la peine de dessiner le blason de Gryffondor?

Tom Jedusor et la Sorcière du Nord

Les Potterheads avaient probablement vu passer l’an dernier la très belle édition de L’École des sorciers, toute en illustrations et pop-up, signée MinaLima.

Cette fin année, c’est au tour du tome 2, Harry Potter et La Chambre des secrets, d’être édité (chez Gallimard Jeunesse). Au programme: voyage grâce à la poudre de cheminette, chant de mandragore, visite de la maison des Weasley et autres détails de l’aventure de J.K. Rowling sublimés par la magie du papier découpé.

Le duo a également travaillé sur sept classiques de la littérature jeunesse, deux d’entre eux viennent de sortir en français (chez Flammarion Jeunesse): Le Magicien d’Oz et Le Livre de la jungle. Ils rejoignent Peter Pan dans la collection.

Nos dernières videos